mardi 7 juillet 2020
A VOIR

|

Te Fare Tauhiti Nui : un statut inadapté selon la CTC

Publié le

Publié le 23/07/2018 à 7:43 - Mise à jour le 23/07/2018 à 7:43
Lecture 2 minutes

Te Fare Tauhiti Nui a subi une importante mutation en 2013. C’est ce que souligne le rapport de la chambre territoriale des comptes (CTC) dans son dernier rapport sur l’établissement public administratif, où elle étudie sa gestion de 2012 à 2017.
 
A la suite à la dissolution de l’Epic Heiva Nui en 2013, la maison de la culture a vu sa part d’activités marchandes augmenter fortement. TFTN présente les caractéristiques d’un établissement d’ordre commercial.
 
Avec son statut, il se doit d’appliquer les dispositions du statut de la fonction publique du Territoire. Pour la CTC, celles-ci ne sont pas compatibles avec les exigences du spectacle vivant « qui requiert des besoins en compétences peu représentés dans l’administration et une grande flexibilité des horaires de travail. »
 
> 14 000 heures supplémentaires par an
 

Pour faire face aux nombreuses demandes, satisfaire sa clientèle et les exigences de sa tutelle, la Maison de la culture s’affranchit des « dispositions légales relatives au temps de travail. » Depuis 2012, selon le rapport, les agents de l’établissement effectuent en moyenne 14 000 heures supplémentaires par an.
 
La CTC indique qu’une réflexion sur le statut de l’établissement de TFTN a déjà été menée en 2011. Deux ans plus tard, le maintien de TFTN dans un statut d’EPA est voté pour « contenir les dépenses et éviter les dérives financières qui avaient caractérisé l’Epic Heiva Nui, et, à la marge, en raison de l’interdiction de verser des subventions à un établissement public industriel et commercial. » Pour les magistrats de la chambre, le statut de TFTN reste « inadapté à ses missions. »

>>> Lire aussi : des détournements de fonds révélés par la CTC
 
La chambre territoriale des comptes recommande de reconsidérer la composition du conseil d’administration en vue de garantir à la fois l’autonomie de gestion de l’établissement public et la réalité de l’exercice de la tutelle de la part du gouvernement et de moderniser les outils de gestion et formaliser l’ensemble des procédures de travail des différents départements.

Amélie David

Le rapport complet

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Nouvelle-Calédonie : baisse du chômage en 2019 mais 2020...

Le chômage a baissé d'un point à 10,9% en Nouvelle-Calédonie entre 2018 et 2019 mais une nouvelle dégradation de l'emploi est attendue en 2020 en raison de la crise liée au coronavirus, a indiqué jeudi l'institut de la statistique Nouvelle-Calédonie (Isee).

Foncier : les modalités de cession de terres au...

Le ministre de l’Économie verte, ministre en charge des affaires foncières, Tearii Alpha, a convié le président Edouard Fritch à ouvrir, lundi, la matinée de présentation de la mesure de restitution des terres de Rurutu et de Rimatara pour les familles pouvant prétendre à disposer de droits fonciers dans ces deux îles. Cette réunion, qui a rassemblé plus de 400 personnes, s’est tenue dans un des amphithéâtres de l’Université de la Polynésie française, à Punaauia.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV