mercredi 28 juillet 2021
A VOIR

|

Tautira : le projet de dynamitage inquiète la population

Publié le

Un projet de sécurisation du talus 17 sur la RT3 PK 16/17 à Tautira fait réagir la population. Des travaux de confortement s’élevant jusqu’à 100 millions de Fcfp a démarré depuis le 1er mars. Une étude technique du 7 avril a mis en évidence la présence de bloc de pierres présentant des fissures de +20 cm créés ou agrandies par les racines d’arbres.

Publié le 04/05/2021 à 16:10 - Mise à jour le 04/05/2021 à 16:12
Lecture 2 minutes

Un projet de sécurisation du talus 17 sur la RT3 PK 16/17 à Tautira fait réagir la population. Des travaux de confortement s’élevant jusqu’à 100 millions de Fcfp a démarré depuis le 1er mars. Une étude technique du 7 avril a mis en évidence la présence de bloc de pierres présentant des fissures de +20 cm créés ou agrandies par les racines d’arbres.

Plus de 150 tonnes de pierres peuvent tomber à tout moment. Tel est le constat de la visite technique réalisée par le Laboratoire des Travaux publics de Polynésie française le 7 avril dernier. La grille de sécurisation actuelle ne permet pas de retenir d’aussi gros blocs de pierres. C’est pourquoi le Pays a souhaité réagir rapidement en proposant l’abattage des masses rocheuses par le moyen d’explosif. “C’est une question de vie ou de mort. (…) On vient sécuriser la population. (…) Il y a 3 blocs. 50 tonnes par bloc. Ce n’est pas avec nos grillages qu’on va pouvoir les retenir. Ça engage ma responsabilité”, explique le ministre René Temeharo, ministre des Grands travaux.

La population a appris par les réseaux sociaux le projet de dynamitage et quelques-uns sont venus exprimer leur mécontentement et surtout s’informer afin de se préparer au bouleversement potentiel dans leur vie quotidienne. “J’ai eu une des secrétaires de la commune de Tautira. Elle nous a dit qu’il y a un projet en cours, c’est-à-dire le dynamitage. La secrétaire a dit qu’une réunion publique allait se faire mais plus tard, on ne sait pas quand parce que le dynamitage va se faire pendant les vacances. Pour moi, nos enfants vont à Pueu à l’école. Il y a tout un programme à refaire. On a aussi des enfants qui vont au lycée à Taravao. C’est le même principe, déplore Teare une habitante. Peut-être qu’il y a la solution de faire un tunnel au niveau du pont de Vaitapiha et qui longe directement au niveau de la route qui monte vers le Tahuareva qui pourrait traverser à l’autre bout, là où il y a le lotissement Auhe, qui faciliterait la traversée. (…) On n’est pas pour le dynamitage.”

Mais un tunnel ou une route étirée ne résoudrait pas le problème de chutes des pierres. En concertation avec la commune, les travaux d’abattage de ces masses rocheuses sont prévus dans deux semaines. La population est invitée à prendre ses dispositions du 10 au 28 mai car les horaires de fermeture de la circulation publique ont été arrêté et sont susceptibles d’évoluer.

Après l’opération de dégagement, les travaux de confortement vont se poursuivre quatre mois durant.

PRATIQUE

Du 10 au 21 mai :
Fermeture totale de la route : Lundi, Mardi, Jeudi de 7h30 à 11h30 et 12h00-15h30
Mercredi, Vendredi de 7h30 à 12h et de 13h30 à 16h30

Du 25 au 28 mai :
Le périmètre de sécurité sera élargi le temps de cette phase (risque de projections de cailloux). L’accès à la plage sera par exemple fermé pour des raisons évidentes de sécurité, ainsi que le chemin de croix.
Fermeture totale de la route : Mardi, Mercredi, Jeudi de 7h30 à 16h30 (fermeture en continu)
Vendredi de 7h30 à 12h et de 13h30 à 16h30 (avec une pause méridienne pour permettre le retour des scolaires)
Plus d’infos pratiques sur la page de la commune en cliquant ICI

infos coronavirus