vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

Tatouage : Estelle Anania, une polynésienne au concours national Ink Girl

Publié le

Publié le 06/01/2017 à 12:56 - Mise à jour le 06/01/2017 à 12:56
Lecture 2 minutes

Estelle Anania se présentera aux côtés de 14 autres candidates lors d’une soirée où se succéderont défilés en tenue de soirée, maillot de bain ainsi que sur un thème libre. Des passages à l’occasion desquels elle portera robe et bijoux « made in fenua ».
 
La jeune femme a découvert le tatouage à l’âge de 18 ans, un art dont elle a fini par tomber « amoureuse ». Aujourd’hui, la plupart des parties de son corps sont couvertes par les dessins à l’encre à l’exception de l’une de ses jambes qu’il reste à habiller.

Un travail confié au tatoueur Mano Salmon qui a d’ores et déjà œuvré durant des dizaines d’heures pour élaborer les motifs qui décorent son dos.

« C’est beaucoup de boulot, de détails et de recherches aussi. On ne tatoue pas qu’un dos. Il faut aussi que cela raconte une histoire », explique celui-ci.

Estelle Anania espère que ce concours lui servira de « tremplin » mais qu’il permettra aussi de « faire connaitre nos tatouages à l’étranger ».  La gagnante représentera la France lors des concours européens et internationaux du même type.

La jeune femme se dit bien dans son corps comme dans sa tête. « J’assume totalement mes choix. Beaucoup de personnes viennent me voir pour prendre des photos. C’est très sympa », sourit-elle.

Pour plus d’informations, vous pouvez la suivre sur sa page Facebook : Ink Girl Tahiti
 

Rédaction web avec Thomas Chabrol 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu