A VOIR

|

Communiqué

Taravao : un nouvel espace Margaret’s Place pour le fenua

Publié le

Un nouvel espace Margaret’s Place a été inauguré ce matin au lycée polyvalent de Taiarapu Nui de Taravao. Ce type de lieu, déployé aux États-Unis, accueille les jeunes pour qu'ils puissent exprimer sans crainte les difficultés qu’ils pourraient rencontrer dans leur quotidien et bénéficier d’un suivi s’ils en ressentent le besoin.

Publié le 29/09/2022 à 18:43 - Mise à jour le 02/10/2022 à 14:05
Lecture 2 minutes

Un nouvel espace Margaret’s Place a été inauguré ce matin au lycée polyvalent de Taiarapu Nui de Taravao. Ce type de lieu, déployé aux États-Unis, accueille les jeunes pour qu'ils puissent exprimer sans crainte les difficultés qu’ils pourraient rencontrer dans leur quotidien et bénéficier d’un suivi s’ils en ressentent le besoin.

La ministre de l’Éducation, Christelle Lehartel, accompagnée du Vice-recteur de la Polynésie française, Thierry Terret, et Mareva Georges Marciano, a inauguré ce matin un nouvel espace Margaret’s Place au lycée polyvalent de Taiarapu Nui de Taravao.

Pour rappel, l’espace Margaret’s Place, largement déployé aux États-Unis, est un véritable lieu d’échanges et de rencontres, qui accueille les jeunes dans un espace convivial. Les élèves ont désormais la possibilité d’exprimer sans crainte, les difficultés qu’ils pourraient rencontrer dans leur quotidien, et de bénéficier d’un suivi s’ils en ressentent le besoin. Une prise en charge psychologique volontaire et confidentielle, face à leurs difficultés personnelles et/ou scolaires, leur est possible.

La cérémonie s’est déroulée en présence également de Joe et Ali Torre, de la fondation Safe at Home créatrice de Margaret’s Place dans le monde, du directeur de cabinet de la ministre de l’Éducation, Thierry Delmas, du maire de Taiarapu Est, Anthony Jamet, de plusieurs membres de son Conseil municipal, de quelques représentants de l’Assemblée de la Polynésie française, et diverses personnalités publiques telles que Vaimalama Chaves, Mailee Faugerat, Gabilou, Tapuarii et Sabrina Laughlin.

Suite à la convention signée entre le ministère de l’Éducation, et la fondation Paul et Mareva Marciano en février dernier, ce dispositif a vu le jour grâce à un cofinancement à hauteur de 30 millions de Fcfp sur une durée de 3 ans, incluant l’aménagement et le fonctionnement d’un espace dédié, ainsi que la rémunération d’une psychologue clinicienne à plein temps, Poihere Arnaud.

Dans son discours d’ouverture, la ministre Christelle Lehartel a remercié Mareva Georges Marciano, qui a proposé ce dispositif au ministère, et qui a collaboré avec toute l’équipe technique du ministère et de la Direction de l’éducation et des enseignements (DGEE).