mardi 18 mai 2021
A VOIR

|

Tamariki Poerani : dernier Heiva pour Makau Foster

Publié le

Publié le 01/07/2017 à 20:42 - Mise à jour le 01/07/2017 à 20:42
Lecture < 1 min.

Le visage tendre mais le regard impitoyable de Makau Foster ne seront plus là pour accompagner les Tamariki Poerani l’année prochaine. Depuis un an, cette icône de la danse forme une nouvelle équipe pour sa troupe :  » Cette année, c’est vraiment ma dernière année », explique la chef de troupe. « J’ai déjà commencé à transmettre mes éléments et je souhaite que dans les années à venir, mes poulains soient prêts à porter Tamariki Poerani avec leur jeunesse et leur beauté ». 

Pour ce Heiva, une centaine de danseuses et danseurs compose la troupe. Leur thème : les 4 étapes d’apprentissages de la reine Temata Taurika qui cherchait à rendre beau, fort et intelligent son peuple Paumotu. Les garçons sont vite rentrés dans le thème, il reste du travail aux filles pour décrocher le 1ER Prix du Heiva i Toata :  » il faut qu’elles chantent, qu’elles crient, qu’elles s’expriment… » commente Makau Foster.  « Il faut qu’elles soient gracieuses. On n’a pas beaucoup gagné en fait. On a remporté beaucoup de deuxièmes places et de prix de costumes, des aparima de meilleures danseuses… »
Qu’importe ! Pour la chef de troupe, l’essentiel, c’est que ces jeunes perpétuent l’apprentissage de la danse pour vivre leur culture. 
 

Rédaction web avec Mata Ihorai et Tauhiti Tauniua Mu San

infos coronavirus

Vaccin, nucléaire, social : l’interview en Polynésie de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer

La visite du ministre des Outre-mer en Polynésie s'est achevée vendredi après un passage dans l'archipel des Marquises. Sébastien Lecornu était l'invité de notre journal avant de repartir en métropole :

Une pétition pour pouvoir voyager en métropole

Les déclarations du ministre des Outre-mer ont douché les espoirs de centaines d’habitants qui espéraient enfin pouvoir fouler le sol de métropole...