mercredi 4 août 2021
A VOIR

|

Takaroa : les cas de covid Delta isolés, les autorités appellent à la responsabilité de chacun

Publié le

Parmi les cas issus du cluster de l'hospitel, plusieurs sont des habitants de Takaroa aux Tuamotu. Testés mardi soir à leur retour sur l'atoll, ils ont été isolés dès l'obtention du résultat du test mercredi.

Publié le 16/07/2021 à 15:57 - Mise à jour le 16/07/2021 à 16:01
Lecture 2 minutes

Parmi les cas issus du cluster de l'hospitel, plusieurs sont des habitants de Takaroa aux Tuamotu. Testés mardi soir à leur retour sur l'atoll, ils ont été isolés dès l'obtention du résultat du test mercredi.

“Comme il y a très peu de cas, on les a confiné chez eux. C’est la première chose qu’on a faite. C’était de les confiner, raconte Odette Homai, première adjointe au maire. C’était ensuite de voir toutes les personnes avec qui ils étaient en contact. Et dès mardi on a un infirmier qui vient faire les tests de toutes les personnes qui ont été en contact avec eux.”

Les autorités se tiennent prêtes au cas où plus de cas seraient détectés sur l’atoll. “On a une structure qu’on a préparée au cas où il y aurait la propagation du virus. On est en contact permanent aussi avec les Tuamotu-Gambier, avec taote Laudon pour gérer cette crise au cas où elle s’aggrave. (…)
Entre Takaroa et Takapoto, à cause de nos manifestations du Heiva, à cause du conseil municipal qu’on a eu, à cause des mariages qu’il va y avoir, du coup il y a des échanges inter-îles. Takapoto est encore covid free. Donc ce qu’on va faire dans un premier temps c’est vraiment d’isoler Takaroa de Takapoto, qu’il n’y ai plus d’inter-îles comme ça si le Delta se renforce chez nous, s’il y a beaucoup plus de cas que ce qu’on a détecté.”

Lire aussi : Un “risque important de dissémination du variant Delta” en Polynésie selon la plateforme Covid

Takaroa compte environ 680 habitant, Takapoto plus de 500. Lorsque des personnes arrivent de l’extérieur, elles sont immédiatement sensibilisées au respect des gestes barrières. Mais ils ne sont pas toujours respectés… “On leur donne des directives à suivre dès qu’elles arrivent et il faut qu’elles puissent respecter le port du masque dans les lieux où ils vont (…) On va être plus rigoureux. (…) Ici, on n’a pas assez de moyens pour répondre à une grande pandémie (…) On n’a pas ce qu’il faut. On a une petite infirmerie. On n’a rien en réanimation, on n’a pas assez d’oxygène…”

“Ici, on n’a pas assez de moyens pour répondre à une grande pandémie”

Odette Homai, première adjointe au maire de Takaroa

L’adjointe au maire appelle à la responsabilité de chacun : “Il faut que les personnes soient responsables en mettant en pratique les consignes qui ont été données.”

.

infos coronavirus