mardi 26 janvier 2021
A VOIR

|

Taina Fabre : « Il y a peu d’opportunités cinématographiques à Tahiti »

Publié le

Publié le 21/04/2015 à 7:23 - Mise à jour le 21/04/2015 à 7:23
Lecture 2 minutes

Comment t’es-tu lancée dans l’aventure du film Au large d’une vie ?
 « J’ai toujours rêver de faire de la comédie, devenir actrice est un de mes rêves, mais il y a peu d’opportunités cinématographiques à Tahiti…  En ce qui concerne Au large d’une vie, Christine et Claire m’ont contactée pour que je passe le casting, et j’ai tout de suite accepté. Elles m’ont dit que c’est en me voyant dans deux épisodes des Hiro’s qu’elles ont remarqué « mes talents d’actrice » (rire). Je les remercie d’avoir pensé à moi. »
 
Il s’agissait de ton premier rôle pour le cinéma… ?
« Oui, mon premier et j’espère pas le dernier… il faut continuer à rêver.
Je me suis essayée au théâtre avant de travailler à TNTV il y a environ une dizaine d’années. J’ai joué dans l’école des femmes de Molière avec Denis Llorca mise en scène par Patricia Mollié. C’était une expérience géniale et j’aurais vraiment aimé continuer, mais avec mon travail c’était un peu compliqué.
J’ai également eu un petit rôle dans Abba Folies une comédie musicale mise en scène par Gérald Mingo. »

Que t’as apportée cette expérience ?
« Cette expérience m’a donné l’envie de continuer dans la comédie. J’ai également fait de belles rencontres, je parle notamment de Raphaëlle Agogué, une comédienne talentueuse  et de Annick Dufrène la directrice de casting que j’ai beaucoup apprécié.
 
J’ai aussi pu rejouer avec Rai Nui et retrouver Herenui avec qui j’étais à l’école. Et puis revoir de nombreuses personnes que je n’avais pas vu depuis longtemps.
J’ai découvert comment se déroulait un tournage. Une scène dure des heures, pour les différents plans. On prend le temps de bien faire les choses.
C’était vraiment très enrichissant. Je pourrais passer des heures à parler du tournage. J’ai adoré.
Je n’avais qu’un petit rôle mais j’ai pu voir comment ça se passait en général. »
 
 
Au large d’une vie sera diffusé à Cannes pour le Short film corner. Comment as-tu réagi à cette
annonce ?

« J’ai trouvé ça génial pour la Polynésie. J’étais fière d’avoir participé à ce projet. »
 
Aimerais tu participer à d’autres court-métrages polynésiens ?
« Oui bien sûr, si l’occasion se présente à nouveau ce sera avec plaisir. »
 

Propos recueillis par Manon Kemounbaye

 
 

infos coronavirus

Covid-19 : les vaccins sont arrivés à Raiatea

Les premières doses du vaccin contre la covid-19 sont arrivées lundi matin à Raiatea. La première phase de vaccination a démarré dans l'après-midi à l’hôpital de Uturoa. Sur les 180 personnels médicaux, une cinquantaine seulement s’est inscrite pour le moment.