dimanche 26 juin 2022
A VOIR

|

Tahiti Fashion Week : “tout le monde à l’extérieur voit l’évolution des créateurs locaux” assure Alberto V

Publié le

La Tahiti Fashion Week, le rendez-vous de la mode en Polynésie, se déroule jusqu'au 10 juin. Pour l'occasion, son organisateur Alberto Vivian et le styliste belge Olivier Theyskens étaient les invités du journal de Tahiti Nui Télévision.

Publié le 08/06/2022 à 10:20 - Mise à jour le 08/06/2022 à 10:27
Lecture 2 minutes

La Tahiti Fashion Week, le rendez-vous de la mode en Polynésie, se déroule jusqu'au 10 juin. Pour l'occasion, son organisateur Alberto Vivian et le styliste belge Olivier Theyskens étaient les invités du journal de Tahiti Nui Télévision.

Comment est-ce que vous vivez ce retour en présentiel après deux années de crise sanitaire ?
Alberto Vivian : “Ça a été très compliqué. On a été les premiers à faire une version digitale. On a ramé. Ça a été plus compliqué que d’habitude, vu l’ambiance, vu la situation sanitaire.” (…)

Olivier, c’est une première pour vous en Polynéie. Comment avez-vous accueilli cette invitation à participer à la Tahiti Fashion Week ?
Olivier Theyskens : “J’ai été assez surpris parce que je n’avais jamais eu l’occasion d’être abordé pour ce type d’événement. Et je me suis senti très honoré. J’étais curieux de venir parce que je n’étais jamais venu en Polynésie. Vu de l’Europe ça fait rêver parce qu’on est de l’autre côté de la planète.”

Vous avez déjà suivi cet événement ? Est-ce que vous avez déjà un aperçu, une idée de ce qui est proposé ?
Olivier Theyskens : “Alberto m’en a parlé, Marie
Christiane Marek m’en a parlé et d’autres créateurs que j’admire sont venus ici présenter leurs collections par le passé donc j’ai trouvé ça une belle opportunité de pouvoir montrer mon travail ici.”

Lire aussi – Tahiti Fashion Week 2022 : les visages des candidates au concours dévoilés

Alberto, qu’est-ce que la présence d’Olivier peut apporter à un événement de ce type ?
Alberto Vivian : “Tout parce qu’on a toujours envie de faire connaitre des créateurs de l’extérieur à nos créateurs locaux. Il faut rester réalistes. On est quand même loin de tout et il faut toujours regarder ce qui se passe ailleurs. Et surtout, il faut arrêter de regarder le passé. Il faut s’inspirer du passé pour aller vers le futur.”

Et justement la mode polynésienne gagne de l’influence dans le Pacifique ou ailleurs ?
Alberto Vivian : “Bien sûr qu’elle gagne de l’influence. C’est très important. Tous les invités que nous avons, Marylin, Brave Management… ils disent qu’ils ont vu l’évolution depuis le début, quand j’ai commencé dans les années 90 quand même avec le concours Marylin où on présentait des vêtements. Ça n’avait pas la prétention d’être une Fashion Week. Mais petit à petit ça s’est transformé en Fashion Week et tout le monde à l’extérieur voit l’évolution qu’il y a eu des créateurs locaux.”

Olivier, la mode polynésienne, vous la connaissiez. Vous avez préparé des tenues pour les candidates pour cet événement. Comment avez-vous été inspiré ?
Olivier Theyskens : “Déjà je voulais voir en vrai. Je suis évidemment touchée par la beauté des personnes, par les fleurs. Je n’ai jamais vu un endroit où tout le monde porte les fleurs. Et j’ai toujours aimé les fleurs. C’est très beau et il y a une notion de la féminité qui est très rafraichissante pour quelqu’un qui ne connait pas l’endroit. Et sans doute, ça va avoir un impact sur mon travail. C’est probable en fait.”

Retrouvez le programme des soirées de la Tahiti Fashion Week en cliquant ICI

infos coronavirus