A VOIR

|

Tahiti : 40 tonnes de litchi livrées par avion pour les fêtes

Publié le

C’est le fruit exotique des fêtes de fin d’année. Contrairement à l’an passé, la production de litchi a été généreuse cette année : 90 tonnes à Tubuai. Deux vols cargo sont revenus plein aujourd’hui.

Publié le 15/12/2022 à 17:34 - Mise à jour le 15/12/2022 à 17:36
Lecture 2 minutes

C’est le fruit exotique des fêtes de fin d’année. Contrairement à l’an passé, la production de litchi a été généreuse cette année : 90 tonnes à Tubuai. Deux vols cargo sont revenus plein aujourd’hui.

5 vols sont prévus au total pour livrer à Tahiti et dans les îles une partie de la production de litchis de Tubuai. À bord du premier appareil qui a atterri, un peu plus de 6 tonnes de fruits frais.

Le personnel se presse sur le tarmac. En fin de matinée et donc en pleine chaleur, les cartons sont rapidement débarqués et acheminés à l’ombre dans un hangar.

C’est une course contre la montre, confirme Moana Estall, le chef du service frêt. L’avion doit vite être déchargé et rechargé pour repartir faire sa deuxième rotation“. Les clients attendent avec impatience de récupérer leur marchandise, d’autant plus que le litchi est un produit périssable. “On essaye de stocker dans un hangar international de livraison et de tout faire sur cette partie“.

Air Tahiti répond à la demande des producteurs pour transporter ces précieux fruits charnus. 40 tonnes seront livrés par avion, le reste est embarqué sur le bateau ou dans les soutes sur les vols réguliers. Les producteurs qui choisissent de payer le fret aérien misent sur la fraîcheur de leur marchandise pour satisfaire la demande.

Devant les grilles du service fret, particuliers et grossistes attendent avec impatience leur commande. Yannes a par exemple demandé 50 kilos de cet “or rouge des Australes“, soit 10 cartons de 5 kilos.

La couleur du rose clair au rouge foncé et l’écorce dentelée du litchi annoncent les fêtes de fin d’année. Comme les litchi se sont fait rare l’an dernier, les commandes se sont largement multipliées cette année.