mercredi 15 juillet 2020
A VOIR

|

Suspension des vols à Ua Huka et Ua Pou : les habitants excédés, Air Tahiti recherche une solution

Publié le

Publié le 12/08/2018 à 12:08 - Mise à jour le 12/08/2018 à 12:08
Lecture 2 minutes

Les Twin otter de Air Tahiti ne se sont pas posés à Ua Huka et Ua Pou depuis mardi dernier. Les deux appareils qui assurent les liaisons sont en panne selon la compagnie. L’un, en maintenance programmée, devait reprendre du service samedi dernier.

>>> Lire aussi : Le Twin Otter à l’arrêt aux Marquises

Mais des soucis ont été décelés sur l’appareil qui ne peut être déployé. Pendant cette maintenance, le deuxième avion qui assurait les liaisons a lui aussi rencontré un problème. Aucun technicien habilité à le réparer n’est présent en Polynésie française.

Pour la population, ces pannes consécutives entraînent de lourdes conséquences. Les étudiants originaires de Ua Huka et Ua Pou sont bloqués et ne peuvent pas rejoindre l’île de Tahiti ou la métropole pour leurs études.

> Un bébé évasané en poti-marara

Autre problème : l’accès aux soins. Thomas Athenol, infirmier à Hane, rapporte : « Cette panne pose de gros soucis. Au niveau de l’infirmerie, j’ai un problème de ravitaillement des traitements spécifiques, notamment des longue maladies… Et puis, ça a décalé des évasans. J’ai actuellement une femme enceinte à terme qui devait partir la semaine dernière mais qui ne l’a pas fait… »

Il y a quelques jours, le professionnel de santé a répondu à une situation d’urgence avec les moyens du bord. Thomas Athenol a évasané un bébé d’un mois en poti marara. L’infirmier regrette : « Il n’y a pas de moyens adéquats pour pallier au manque du Twin… » Si, dans un premier temps, la mise à disposition de la navette des Marquises sud a été envisagée, celle-ci n’a pas eu lieu.

Manate Vivish, Président-directeur général d’Air Tahiti, est désolé de cette situation. Il assure que ses équipes font le maximum pour remettre en route le Twin Otter cloué sur le tarmac de Atuona, à Nuku Hiva. Le P-dg détaille : « La solution que nous avons trouvée est de changer le moteur de cet avion. Une équipe est sur place et des tests seront effectués avant la remise en ligne. Nous espérons le faire voler ce mercredi. »

>>> Lire aussi : Deux nouveaux avions pour Air Tahiti

Les Twin Otter sont de « vieux appareils » qui tombent souvent en panne. Manate Vivish souhaite les remplacer. Mercredi dernier, le conseil des ministres a annoncé que deux nouveaux ATR devraient venir compléter la flotte de la compagnie en 2021 et 2022.

Ces appareils disposent d’une nouvelle fonctionnalité qui permet de réduire les distances de décollage et d’atterrissage. Ils pourront remplacer les Twin otter et atterrir à Ua Huka et Ua Pou.
 

Rédaction web avec J-B Calvas

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Dépôt d’un préavis de grève à l’OPH

Les salariés s'inquiètent de nouvelles embauches à l'OPH alors que la Chambre territoriale des comptes pointait dans son dernier rapport, les sureffectifs...

26e Heiva des écoles : la seconde soirée en...

En tout bien tout honneur, c’est sur l’énergie des percussionnistes petits et grands envoyant des sons rythmés de leurs instruments traditionnels de...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV