mercredi 3 mars 2021
A VOIR

|

Suicide : une longue série noire sévit sur le fenua

Publié le

Publié le 25/05/2015 à 16:55 - Mise à jour le 25/05/2015 à 16:55
Lecture < 1 min.

Ce mardi, un homme de 65 ans, a mis fin à ses jours à Punaauia. Il s’agit de François Paul Pont, connu pour ses interventions médiatiques en tant qu’économiste et spécialiste de la communication. Cet enseignant à l’ISEPP avait instauré la web school et était également très actif dans les associations altermondialistes.

Il s’agit du 4ème suicide en 3 jours sur le fenua. Samedi, deux hommes d’une quarantaine d’années sont décédés par pendaison. L’un habitait à Taravao et l’autre à Nuku Hiva. L’un d’entre eux avait déjà fait part de son mal-être à la gendarmerie. Lundi,  un jeune homme s’est donné la mort à Papara. Dans la même commune, un homme a également tenté de mettre fin à ses jours après une rupture amoureuse, selon les sources de la police. Heureusement, les pompiers sont arrivés assez vite pour lui venir en aide. La semaine dernière à Punaauia, un homme mettait également fin à ses jours en mettant le feu à se maison…

Face à des cas si complexes, la prise en charge n’est pas toujours simple pour les pompiers.  En cas d’appels téléphoniques de détresse, ils ne sont pas toujours armés pour faire face au suicide.

Les conflits familiaux, les ruptures amoureuses et les maladies graves sont les trois principales raisons qui poussent au suicide. 

Chez les 15-44 ans, le suicide est la première cause de mortalité répertoriée en Polynésie française. 

Rappelons que l’association SOS Suicide est à votre écoute si besoin au Numéro vert  444 767 

 

infos coronavirus