jeudi 4 juin 2020
A VOIR

|

Still good, un projet d’application pour éviter le gaspillage alimentaire

Publié le

La 4e promotion de l'incubateur de start up Prism est lancée. Parmi les incubés, plusieurs projets digitaux dont Still Good, une application pour éviter le gaspillage alimentaire.

Publié le 06/11/2019 à 10:23 - Mise à jour le 06/11/2019 à 10:27
Lecture 2 minutes

La 4e promotion de l'incubateur de start up Prism est lancée. Parmi les incubés, plusieurs projets digitaux dont Still Good, une application pour éviter le gaspillage alimentaire.

Foodease, SeedOut, Try Tahiti et Still Good… Quatre projets digitaux font partie des incubés de la nouvelle promotion de Prism. Priscilla Roller est à l’initiative de Still Good, une application dont le but est d’éviter le gaspillage alimentaire. L’application se base sur un modèle déjà existant en métropole, avec des spécificités locales. Grâce à un système de géolocalisation, elle met en relation les commerces de proximité qui ont un stock de produits alimentaires qui vont arriver à péremption, et les clients aux alentours.

Chaque jour, des commerces tentent de liquider des produits à prix réduits mais faute d’avoir pu les vendre à temps, beaucoup de denrées se retrouvent à la poubelle. Still Good permet aux consommateurs d’avoir accès plus facilement à ces produits, d’être informés des promotions et donc de faire des économies tout en évitant le gaspillage : « chacun à notre niveau, si avec juste une application on peut chercher à acheter des produits qui vont éviter d’être à la poubelle le soir même, je trouvais que c’était extrêmement simple, pour le commerçant aussi. Et donc c’est comme ça que je me suis lancée dans cette aventure », explique Priscilla.

La jeune femme, experte en marketing principalement, s’est toujours sentie concernée par cette cause. « A la base je fais du marketing. J’ai eu la chance de travailler pendant 7 ans chez l’opérateur de téléphonie mobile historique et donc j’ai l’habitude d’étudier des projets digitaux liés aux télécoms et aux usages sur les smartphones ».

Chez Prism, Priscilla bénéficie de l’accompagnement de professionnels. La première étape a été de vérifier la faisabilité de son projet. « Ici le développement d’internet mobile et du smartphone, c’est assez récent par rapport à des marchés européens. Il fallait quand même vérifier si le marché était assez mature. Il y a aussi la partie commerçants qui commence aussi à s’éveiller à toute cette lutte environnementale. Je pense que c’est le bon moment et on peut enfin démarcher les gens qui sont habitués maintenant aux smartphones et à l’internet mobile et qui sont prêts à s’engager dans ce type d’action. »

La startupeuse travaille pour l’instant seule sur ce projet mais est à la recherche de partenaires motivés pour monter une petite équipe et développer Still Good. La sortie de l’application est prévue d’ici 6 mois à 1 an.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Nouvelle-Calédonie : les indépendantistes prêts à se mobiliser sur le...

Les indépendantistes de Nouvelle-Calédonie menacent de se mobiliser sur le terrain pour s'opposer à des projets d'exportation de minerai de nickel et pour dénoncer la gestion de la crise sanitaire, ont-ils indiqué jeudi.

Une Polynésienne remporte plus de 6 millions Fcfp au Loto

S'il n’y a pas eu de gagnants pour remporter le Jackpot de 1,9 milliard de Fcfp mis en jeu ce mercredi 3 juin , il y a cependant eu une gagnante qui en trouvant les 5 bons numéros a remporté 6 366 575 Fcfp.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV