A VOIR

|

Communiqué

Solidarité avec les Tonga : une aide d’urgence de la France depuis Papeete

Publié le

COMMUNIQUÉ - Suite à l’éruption du volcan au large des îles Tonga le 15 janvier dernier, les services du Haut-Commissariat de la République en Polynésie française, des Forces Armées en Polynésie française (FAPF) ont préparé une mission de soutien aux habitants de ces îles qui ont été victimes d’un tsunami et du dépôt massif de cendres volcaniques sur l’ensemble de l’archipel.

Publié le 24/01/2022 à 15:31 - Mise à jour le 25/01/2022 à 14:29
Lecture 3 minutes

COMMUNIQUÉ - Suite à l’éruption du volcan au large des îles Tonga le 15 janvier dernier, les services du Haut-Commissariat de la République en Polynésie française, des Forces Armées en Polynésie française (FAPF) ont préparé une mission de soutien aux habitants de ces îles qui ont été victimes d’un tsunami et du dépôt massif de cendres volcaniques sur l’ensemble de l’archipel.

Au cours de la semaine dernière, une cellule de crise a été activée au Haut-commissariat, composée de la Direction de la Protection Civile du Haut-commissariat, des Forces Armées en Polynésie Française (FAPF) et des représentants de la délégation des affaires internationales, européennes et du Pacifique de la Présidence de Polynésie française.

L’objectif était de mettre en œuvre une action d’urgence visant à répondre aux premiers besoins fondamentaux des populations : hébergement d’urgence, eau potable, vivres.

Cette mission qui s’inscrit dans le contexte plus général de la demande d’assistance internationale formulée par les autorités locales des Tonga est supervisée pour la France par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) qui a proposé son aide dès le lendemain de l’évènement.

Les autorités de Tonga ont confirmé ces derniers jours qu’elles acceptaient ce soutien qui s’inscrit dans le cadre du mécanisme FRANZ de coordination régionale de l’assistance humanitaire en cas de catastrophe naturelle dans les États insulaires du Pacifique. Elle est mise en œuvre avec l’appui du Mécanisme de Protection civile de l’Union européenne (MPCU).

Le concours des moyens militaires des forces armées de Polynésie a été considéré comme essentiel à la réussite d’une telle mission alors que les principales infrastructures de transport (aéroport, port) ont été dégradées lors de la catastrophe.

C’est ainsi que le patrouilleur multi-mission Arago a été choisi par le Gouvernement pour acheminer le matériel d’urgence depuis Papeete. Son départ a eu lieu le vendredi 21 janvier 2022 en fin de journée.

Il a été chargé à son bord :

– une partie du lot humanitaire du ministère des Affaires étrangères pré-positionné sur le territoire : 400 tentes familiales, 500 kits d’outils, 3 000 jerrycans d’eau pliables, 400 cordages ;
– 1 000 rations de combat et 2 000 litres d’eau mis à disposition par le ministère de la Défense ;

Soit au total près de 100 m3 de matériels embarqués pour une réponse adaptée à une telle crise humanitaire.

La préparation des matériels a été mise en œuvre dès le jeudi 20 janvier.  À cette occasion, les services de la présidence de la Polynésie ont prêté leur concours aux effectifs du COMSUP, du Haut-Commissariat et de la Croix Rouge pour le « colisage » et le transport du matériel identifié par la cellule de crise.