mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

Smart Tahiti Networks mise sur le service clientèle pour se démarquer

Publié le

Publié le 25/11/2015 à 16:57 - Mise à jour le 25/11/2015 à 16:57
Lecture 2 minutes

Un nouveau fournisseur d’accès internet est en train de voir le jour. Smart Tahiti Networks (à l’origine de NiuTV et partenaire Firechat) se lance dans l’internet haut débit. Le Pays a permis l’arrivée de ce 3e opérateur pour favoriser la concurrence.

La société utilisera cependant le même réseau que l’OPT.  « Tout notre réseau va être le réseau de l’OPT. On vient sur le réseau public. C’est un choix du gouvernement d’ouvrir le réseau. On est d’une certaine manière proche de l’OPT de ce côté là même si commercialement on fait nos offres complètement indépendamment de l’OPT », explique Marc Collins de Smart Tahiti Networks

Le Pays espère une baisse des tarifs pour les usagers. Smart Tahiti Networks n’a pas encore défini les prix de ses abonnements. La société est en discussion avec l’OPT et attend les « coûts finaux du port ADSL ». Reste également à finaliser « l’intégration technique ».  « On a des serveurs, on a des équipements à interconnecter », déclare Marc Collins.  

L’entrepreneur est conscient des questions que se posent les internautes. « Je l’ai vu sur les réseaux sociaux, on a dit : « tous les problèmes qu’a Vini, vous aurez les mêmes ». Certains oui. Forcément, Honotua a un problème, on l’a aussi. Le réseau local fibre ou ADSL a un souci on l’a aussi », admet Marc Collins. La société mise donc sur le service clientèle : « beaucoup de gens se plaignent du manque de réactivité, veulent des efforts commerciaux. On est prêts à faire plusieurs choses. Que toutes nos offres soient en illimité. On sent bien que les gens veulent de l’illimité, ça c’est acquis. Et on sent aussi que les gens ne sont pas trop chauds pour les engagements. (…) Aujourd’hui on peut dire ça très clairement : il n’y aura pas d’offres avec des engagements »

Rédaction Web (Interviews : Matahi Tutavae / Thierry Teamo)

Marc Collins de Smart Tahiti Networks

infos coronavirus