mercredi 10 août 2022
A VOIR

|

Étude de santé : signature d’une convention entre l’UPF et l’Université de Bordeaux

Publié le

C’est une bonne nouvelle pour les médecins en herbe du fenua. L’UPF a signé ce mercredi matin une nouvelle convention avec l’Université de Bordeaux. De quoi garantir une place pour les jeunes polynésiens en faculté de médecine de Bordeaux, après avoir validé leur première année "accès aux études de santé" à Tahiti.

Publié le 08/12/2021 à 15:25 - Mise à jour le 10/12/2021 à 9:24
Lecture < 1 min.

C’est une bonne nouvelle pour les médecins en herbe du fenua. L’UPF a signé ce mercredi matin une nouvelle convention avec l’Université de Bordeaux. De quoi garantir une place pour les jeunes polynésiens en faculté de médecine de Bordeaux, après avoir validé leur première année "accès aux études de santé" à Tahiti.

Depuis l’année dernière et la réforme des études de santé, le concours ultra sélectif de la Paces a disparu au profit du contrôle continu. Et en Polynésie, seule la première année de licence “Sciences de la vie” avec accès santé est disponible

L’établissement a signé ce mercredi matin une convention avec l’Université de Bordeaux. Elle permet aux jeunes polynésiens d’intégrer la faculté de médecine de Bordeaux en deuxième année, après avoir validé leur première année à Tahiti.

“Sur ce genre de formation qui sont très très sélectives, beaucoup ne réussissent pas. Donc partir en métropole pour peut-être ne pas réussir à aller plus loin, c’est vraiment engager beaucoup de frais, beaucoup d’énergie, et puis de toute façon la première année de médecine c’est quelque chose qui demande beaucoup d’investissement personnel, de travail. Donc ils sont bien mieux ici avec leur famille, leur environnement familial et dans une petite université comme la notre. Donc il vaut mieux qu’ils fassent leur première année ici, et ceux qui réussissent continuent à Bordeaux”, estime le président de l’UPF, Patrick Capolsini.

“Nous on est très très heureux de ce partenariat, se réjouit Pierre Dubus, doyen de la faculté de médecine de Bordeaux et directeur du département des formations santés dans les DOM-TOM. Ça nous apporte des étudiants sérieux, motivés, de grande qualité. Ça nous permet d’échanger avec nos collègues de Polynésie française que sinon on ne connaîtrait pas et puis les étudiants qui arrivent enrichissent les étudiants bordelais. Donc il y a un certain équilibre qui a été trouvé au travers des 18 ans de partenariat dans la formation et je trouve que c’est vraiment un partenariat gagnant-gagnant. Un partenariat entre les deux établissements qui existe depuis 2003 et qui se poursuit avec les changements liés à la réforme.

infos coronavirus