jeudi 24 juin 2021
A VOIR

|

Signature de trois conventions entre le Pays, le CHPF et la CPS

Publié le

Publié le 24/02/2019 à 13:47 - Mise à jour le 24/02/2019 à 13:47
Lecture 2 minutes

Le président du Pays Edouard Fritch, le ministre de la santé Jacques Reynald ainsi que le directeur de la CPS ont procédé ce matin à la signature de trois conventions pour l’octroi d’une enveloppe de 700 millions au entre hospitalier de la Polynésie française (CHPF). Ce fonds permettra de prolonger les actions de santé en faveur de la population des archipels éloignés mais aussi pour aider les structures de santé dans nos îles.

Concrètement, il s’agit de financer les déplacements de professionnels de santé et de moyens techniques dans les îles. On parle également de consultations spécialisées dans le domaine de l’ophtalmologie, la gynécologie ou encore de la cardiologie. “Ces fonds vont permettre de soigner les gens, d’éviter les complications précoces, et diminuer les dépenses de santé si possible, et d’éviter les évacuations sanitaires” explique Jacques Reynald.

​La première convention porte sur la mise en place du réseau de consultations spécialisées avancées dans les îles, organisées par la Direction de la santé, qui sera réalisée par des sages-femmes et des médecins spécialistes de la Direction de la santé, du CHPF ainsi que de sages-femmes et médecins libéraux.
 
La deuxième convention porte sur un contrat d’objectifs et de moyens relatif à la mise en place d’un soutien oncologique entre la Caisse de prévoyance sociale (CPS) et la Polynésie française, qui a permis d’installer rapidement les soins oncologiques de proximité, au sein des hôpitaux périphériques (Taravao et Uturoa), dans le cadre d’un partenariat entre le Pays, le CHPF et la CPS.

La troisième convention découle du constat qu’en Polynésie française le cancer du sein représente à lui seul la moitié des nouveaux cas de cancer chez la femme, avec une moyenne de 130 nouveaux cas par an. Il constitue la première cause de mortalité par cancer chez la femme, alors que détecté précocement, il se soigne plus facilement et permet de limiter les séquelles.
 

Rédaction web avec Brandy Tevero

infos coronavirus