samedi 24 août 2019
A VOIR

|

Sept titres professionnels polynésiens reconnus par l’Etat

Publié le

Publié le 20/07/2018 à 8:57 - Mise à jour le 20/07/2018 à 8:57
Lecture 2 minutes

Un arrêté du 6 juillet est venu ajouter 7 titres professionnels à la liste des formations continue reconnues par l’Etat. Cette liste comprend désormais trente six formations dans des domaines variés tels que le bâtiment, l’industrie, le secteur primaire et les services.

Il s’agit des titres de carreleur (NIV V), couturier d’ameublement (NIV V), maçon (NIV V), soudeur (NIV V), technicien d’équipement en électricité (NIV IV), technicien supérieur de support informatique (NIV IV) et manager d’univers marchand (NIV III). 

Les titres sont préparés et dispensés par le Centre de formation professionnelle des adultes. Deuis 2013, ils permettent aux adultes qui s’engagent dans ces formations de s’orienter vers un nouveau parcours professionnel ou de développer un niveau de compétence supplémentaire. Ces formations dispensées par le CFPA, c’est 75% de pratique auquel s’ajoutent 25% de théorie.
 
De septembre 2013 à décembre 2017, le CFPA a décerné 1054 titres professionnels. Les 172 personnes qui ont échoué aux examens ou n’ont obtenu que des résultats partiels ont cinq ans pour repasser le certificat de compétence professionnelle pour lequel ils se sont sont engagés dans la formation.

 

Le gouvernement de la Polynésie française tient a préciser que “ces titres recouvrent les mêmes compétences, aptitudes et connaissances que les titres délivrés au nom de l’Etat”. Ainsi, cette reconnaissance est un plus pour les titulaires de ces titres qui peuvent s’en prévaloir sur le marché de l’emploi local et national. 
 
Selon le gouvernement, ces nouveaux titres répondent à un besoin de diversification de l’offre de formation, aux besoins des entreprises locales et surtout ils permettent la qualification de personnel en prévision des grands chantiers à venir.

Rédaction web avec communiqué de la Présidence

Laissez un commentaire

épidémie de dengue

DOSSIERS DE LA REDACTION

Économie : l’embellie se confirme en Polynésie

Au volet économie, la reprise de l’activité se confirme ! L’IEOM, l’AFD et l’ISPF ont présenté mercredi les comptes économiques rapides 2018 de la Polynésie. Ils révèlent un Produit intérieur brut en progression de 2,5 %. Les principaux moteurs de cette croissance sont la consommation des ménages, les exportations et les investissements. Les détails dans ce dossier :

Le recyclage des déchets numériques en Polynésie

Comment recycler vos déchets électriques et électroniques ? Que deviennent-ils ? Qui finance les collectes ? Autant de questions essentielles pour notre environnement. Depuis le mois de juin, des opérations menées par Fenua Ma ont permis de récolter près de 30 tonnes de déchets auprès des particuliers. Un défi à relever pour la planète, mais qui n’est pas facile à mener.

Animaux errants, divagants… que font les communes pour endiguer le problème ?

Les animaux errants incarnent un souci permanent pour les Tavana à la recherche de solutions. À Bora Bora, une vaste campagne de stérilisation a été lancée en 2016, et cette année, l’île s’est aussi dotée d’un chenil géré par l’association "Bora Bora animara".

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

vidéos populaires

Super Aito : Steeve Teihotaata compte bien conserver son...

Ce samedi sur Tahiti Nui Télévision, vous pourrez suivre en direct le Super aito 2019. Plus de 160 rameurs sont attendus pour la "course V1" de l’année. Parmi eux, le champion en titre Steeve Teihotaata :

Comment lutter contre les “fake news” ?

Si les fausses informations circulaient déjà bien avant l’avènement des réseaux sociaux, depuis leur arrivée, on ne compte plus le nombre d’intox. Véritable fléau, les "fake news" font hélas partie du quotidien des internautes.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X