dimanche 7 mars 2021
A VOIR

|

Selon vous, à qui profite le tourisme de croisière en Polynésie ?

Publié le

Publié le 10/02/2017 à 14:19 - Mise à jour le 10/02/2017 à 14:19
Lecture < 1 min.

Tout d’abord, il faut savoir qu’entre janvier et novembre 2016, sur près de 224 000 visiteurs, 177 000 étaient des touristes, et 46 000, des excursionnistes en croisière trans-Pacifique. Ces croisiéristes représentent 20% du trafic. Ils sont 10 000 à être arrivés sur le fenua la semaine passée. 

Le Pays et la commune de Papeete imposent le paiement de taxes aux armateurs des Paquebots. Pour le Pays, il s’agit de la « taxe de cabine ». Elle s’élève à 500 Fcfp par personne et par jour. Pour un navire de 3000 passagers cela équivaut donc à 1 million et demi par jour.

Si cette manne de touristes profite aux agences de croisière, de nombreuses petites entreprises en bénéficient également. Elles proposent leurs excursions à la sortie du bateau. Pour elles, c’est un revenu non négligeable. Surtout quand on sait que les touristes dépensent en moyenne entre 10 000 et 15 000 Fcfp par jour.

En revanche, les croisiéristes ne sont pas de gros consommateurs. Pour les boutiques de perles de luxe par exemple, ce tourisme représente une partie infime de leur chiffre d’affaire. Les croisiéristes préfèrent acheter des souvenirs moins chers et plus emblématiques, comme des pareo ou des produits artisanaux.

Pour finir, rappelons que Nicole Bouteau, la nouvelle ministre du tourisme, souhaite développer ce secteur, notamment en positionnant la Polynésie comme une plateforme régionale de la croisière dans le Pacifique Sud, en complément de Fidji et de la Nouvelle-Zélande.  
 

Rédaction web 

infos coronavirus