samedi 6 juin 2020
A VOIR

|

Sécurité routière : peut mieux faire !

Publié le

Publié le 09/01/2018 à 14:57 - Mise à jour le 09/01/2018 à 14:57
Lecture 2 minutes

Avec 24 décès sur les routes, 2017 s’est terminée sur un meilleur bilan que 2016 (27 morts). Mais il faut rappeler que ce chiffre était passé sous la barre des 20 en 2014, 2015 (17 décès ces deux années-là) et en 2011 (19 morts).

Bien sûr, si l’on regarde sur plus de dix ans en arrière, les progrès sont considérables et constants (voir courbes). Depuis 2006 le nombre de morts sur les routes a été globalement divisé en deux. Pareil pour le nombre d’accidents et de blessés.

Mais, comme en métropole, il est difficile de trouver un nouveau souffle pour poursuivre cette spirale positive.

Quelques signaux alarmants persistent en 2017.

HAUSSE DU NOMBRE D’ACCIDENTS 

D’abord, le nombre d’accidents est en hausse de 8,5% par rapport à 2016. L’alcool, à l’origine de 67% des accidents mortels, reste un phénomène difficile à combattre malgré les contrôles.

LE DEUX-ROUES EN PREMIERE LIGNE 

Le comportement à deux-roues reste également préoccupant. Les conducteurs de scooters ou motos représentent plus de la moitié des accidents mortels (54%) et sont des victimes privilégiées de la route.  Avec cette mauvaise habitude typique du fenua : le défaut de port de casque, ou un casque pas attaché, qui sont évidemment des facteurs aggravants en cas de chute.

PAS DE CEINTURE 

Enfin, de nombreux conducteurs polynésiens continuent de ne pas attacher leur ceinture. Les deux tiers des conducteurs ou passagers décédés cette année étaient dans ce cas.

Côté force de l’ordre, même si les opérations de contrôles et de prévention ont été nombreuses, on ne peut éluder le problème des effectifs.

Notamment à la gendarmerie (qui opère sur 97 % du territoire) puisque depuis 2016 – en raison de la menace terroriste et d’autres priorités dans certains territoires d’outre-mer – les renforts mobiles ont baissé de moitié.

Au lieu de 150 gendarmes qui arrivent tous les trois mois eu fenua on est passé à 79. Sans compter les affaires de drogue qui se multiplient et les autres missions de maintien de l’ordre à remplir.

Dans quelques semaines, l’opération Halte à la prise de risque (organisée par les gendarmes avec la collaboration du Pays et des auto-écoles) va reprendre ses sessions à destination des jeunes, qui représentent un quart des victimes d’accidents mortels. Une sensibilisation plus que d’actualité.

Ce soir, Frédéric Poisot, le directeur de cabinet du haut-commissaire sera l’invité du journal de TNTV pour commenter ces chiffres.
 

Bertrand Parent 

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Des collégiens participent à la mise en valeur du...

Contribuer à la préservation du marae Taputapuatea en aidant à le mettre en valeur, c’est le challenge relevé par des élèves d’une classe patrimoine du collège de Faaroa à Raiatea. L’espace d’une journée, élèves, professeurs, parents d’élèves et responsables du site, se sont donnés la main pour le toilettage de quelques plateformes. L’occasion pour certains de renouer avec le passé…

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV