vendredi 30 septembre 2022
A VOIR

|

Sécurité : la tranquillité publique de Pirae sous haute surveillance

Publié le

La police municipale de Pirae et la police nationale sont à nouveau partenaires. Les forces de l’ordre travaillent conjointement pour assurer de jour comme de nuit l’ordre public, et le week-end, les nuisances sonores sont plus fréquentes. Les interventions de nuit sont multiples entre les rues de la capitale et les quartiers de Pirae.

Publié le 06/03/2022 à 14:50 - Mise à jour le 06/03/2022 à 16:37
Lecture 2 minutes

La police municipale de Pirae et la police nationale sont à nouveau partenaires. Les forces de l’ordre travaillent conjointement pour assurer de jour comme de nuit l’ordre public, et le week-end, les nuisances sonores sont plus fréquentes. Les interventions de nuit sont multiples entre les rues de la capitale et les quartiers de Pirae.

Pour surveiller l’activité nocturne de Papeete et les zones plus sensibles de la capitale, la police nationale déploie six équipes les soirs de week-end. “On ne peut pas prévoir ce qu’il va se passer durant la nuit. Il peut y avoir des contrôles routiers, des alcoolémies, des violences conjugales, des rixes, des nuisances…” indique Whitmer Palmer, officier de police judiciaire.

La zone d’intervention s’étend jusqu’à Pirae. Le partenariat avec la police municipale a été reconduit pour cinq ans. Un dispositif qui a fait ses preuves, les policiers municipaux connaissant bien la population et les quartiers. Ce travail conjoint permet de mettre fin aux troubles à l’ordre public, notamment les nuisances sonores qui ont été constatées autour du parc Aorai Tini Hau : “Ce sont souvent des gens qui reviennent de ville et se mettent en groupe et mettent la musique à fond. Ils ont envie de continuer à faire la fête” précise Marc Vaki, policier municipal.

L’accès au parc est interdit de 1 heure à 6 heures du matin par arrêté municipal. Si la nuit a été calme hier soir à Pirae, la veille, dans la nuit de vendredi à samedi, les policiers municipaux ont verbalisé plusieurs personnes, principalement à cause du bruit et de quelques échauffourées. “Au niveau des quartiers, on a bien travaillé en collaboration avec la DSP” ajoute Marc Vaki.

Dans sa lutte contre la délinquance et pour assurer la sécurité de ses concitoyens, Pirae mise sur son dispositif de caméra de surveillance. Il y en aura 49 au total. “C’est bien pour les interventions en elles-même, c’est plus rapide, on arrive mieux à situer les flagrants délits, et c’est plus efficace pour dépêcher les patrouilles” explique Whitmer Palmer.

Les indicateurs de sécurité publique sont globalement stables. Les autorités constatent cependant une légère augmentation des faits de délinquance à Pirae : 490 faits en 2021 contre 339 en 2020. 

infos coronavirus