dimanche 13 juin 2021
A VOIR

|

Sébastien Lecornu, en visite sur la vague de Teahupoo

Publié le

Le ministre des Outre-mer s’est rendu mardi sur la presqu’île pour aller à la rencontre des élus de la commune de Teahupoo et, plus largement, ceux de l’intercommunalité « Tereheamanu ». Accueillis par le maire et ses adjoints, Sébastien Lecornu a également assisté à une présentation de la dynamique enclenchée par les 5 communes composant cette jeune intercommunalité. Il s’est rendu ensuite sur la vague mythique de la commune qui accueillera les compétitions de surf lors des Jeux olympiques de 2024.

Publié le 12/05/2021 à 16:50 - Mise à jour le 12/05/2021 à 16:50
Lecture 2 minutes

Le ministre des Outre-mer s’est rendu mardi sur la presqu’île pour aller à la rencontre des élus de la commune de Teahupoo et, plus largement, ceux de l’intercommunalité « Tereheamanu ». Accueillis par le maire et ses adjoints, Sébastien Lecornu a également assisté à une présentation de la dynamique enclenchée par les 5 communes composant cette jeune intercommunalité. Il s’est rendu ensuite sur la vague mythique de la commune qui accueillera les compétitions de surf lors des Jeux olympiques de 2024.

C’est en hélicoptère que le ministre des Outre-mer s’est rendu à Teahupoo, hier mardi. Accompagné du président du Pays et du Haut-commissaire, Sébastien Lecornu s’est entretenu avec les élus de la commune mais aussi avec ceux de l’intercommunalité « Tereheamanu », ce regroupement des communes présidé par Tearii Alpha. C’est avec cette casquette qu’il a souhaité évoquer les grands projets de la commune. Des projets d’ailleurs qui ne pourront se faire qu’avec le partenariat du Pays et de l’Etat.

« Nous ne souhaitons pas réaliser tous ces projets tous seuls », s’est exprimé Tearii Alpha. « Nous souhaitons avoir le droit de réaliser et d’organiser ces réunions, ces travaux, cette mise en commun du potentiel qui existe aujourd’hui à Tahiti au bénéfice de la zone Tereheamanu ».

Une dynamique de groupe saluée par le ministre des Outre-mer qui a souligné le caractère fédérateur d’une telle intercommunalité : « une communauté de communes, ce n’est pas une couche en plus ou une structure en plus, en tout cas, il ne faut surtout pas que ce soit ça. C’est une mutualisation utile et intelligente de plusieurs communes qui vont décider de partager un certain nombre de coûts, d’opportunités ou de politiques publiques, de projets pour faire vite. Donc quand on parle d’assainissement, quand on parle de voiries, il y a une dimension de bon sens qui fait que, quand même quand on arrive à la limite communale, arrêter l’infrastructure ou les travaux n’a pas de sens ».

A la suite de cette visite protocolaire, le Ministre des Outre-mer a souhaité se rendre sur la vague de Teahupoo, en compagnie du Président du Pays et du Haut-commissaire, dans le but de faire un point sur le site qui accueillera les épreuves de surf lors des Jeux olympiques de 2024.

Si l’objet de ce passage éclair était d’évoquer le futur site de compétition qui devrait être dévoilé en août prochain, le ministre a également voulu parler développement touristique. « Les Outre-mer, c’est la France. Donc lorsque les Jeux olympiques sont organisés en France, c’est sur l’ensemble des sites français. La Polynésie va accueillir effectivement cette épreuve de surf : je le disais aussi tout à l’heure, il y a un intérêt majeur, c’est qu’on élargit aussi notre spectre et notre économie touristique ».

Au delà de l’organisation des Jeux olympiques, le ministre a souhaité insister sur l’aspect environnemental et le maintien des structures qui seront développés lors des Jeux olympiques. Un prérogative très importante pour l’Etat mais également pour le Pays.

infos coronavirus