samedi 8 mai 2021
A VOIR

|

Scission ou alliance(s) : la CSTP-FO devrait choisir vendredi

Publié le

Publié le 20/06/2018 à 14:29 - Mise à jour le 20/06/2018 à 14:29
Lecture 2 minutes

Comme ils l’avaient annoncé il y a quelques semaines après le départ d’Angelo Frébault, Mahinui Temarii et Jean-Paul Urima souhaitent élire un nouveau secrétaire général. Après une plainte en référé de Patrick Galenon contre Jean-Paul Urima, ce dernier est interdit de se prévaloir secrétaire général par intérim de la CSTP FO. Le tribunal l’a également astreint à 500 000 francs d’amende pour toute infraction constatée.

L’avocate de Patrick Galenon, Maître Eftimie Spitz, indique que le congrès de demain est suspendu. Mais Mahinui Temarii affirme qu’il aura bien lieu.

Les mandataires du clan Urima/Mahinui, plus nombreux qu’autour de Patrick Galenon, devront décider de leur nouveau secrétaire général confédéral.

Mahinui Temarii se porte candidat. Le docker souhaite en terminer avec les conflits. Il assure qu’une décision sera prise ce vendredi :

« Il faut que l’on décide ce que l’on fait. S’il y aura encore d’autres problèmes, il faut casser le syndicat. Ça commence à bien faire ! »

A la question de la scission au sein du syndicat, le candidat ne l’exclut pas. Il estime que les intérêts des employés doivent être placés avant ceux des représentants. Si les membres de CSTP-FO ne sont pas de son avis, il préfère partir. Il lance :

« Il (NDLR : Patrick Galenon) ne pense qu’à lui. C’est une personne qui a des intérêts personnels et je ne peux pas le suivre. »

Selon Mahinui Temarii, des discussions sont en cours avec O oe to oe rima et la Cosac pour créer une union de confédérations.
 

Rédaction web avec Laure Philiber

infos coronavirus