jeudi 28 mai 2020
A VOIR

|

Scission ou alliance(s) : la CSTP-FO devrait choisir vendredi

Publié le

Publié le 20/06/2018 à 14:29 - Mise à jour le 20/06/2018 à 14:29
Lecture 2 minutes

Comme ils l’avaient annoncé il y a quelques semaines après le départ d’Angelo Frébault, Mahinui Temarii et Jean-Paul Urima souhaitent élire un nouveau secrétaire général. Après une plainte en référé de Patrick Galenon contre Jean-Paul Urima, ce dernier est interdit de se prévaloir secrétaire général par intérim de la CSTP FO. Le tribunal l’a également astreint à 500 000 francs d’amende pour toute infraction constatée.

L’avocate de Patrick Galenon, Maître Eftimie Spitz, indique que le congrès de demain est suspendu. Mais Mahinui Temarii affirme qu’il aura bien lieu.

Les mandataires du clan Urima/Mahinui, plus nombreux qu’autour de Patrick Galenon, devront décider de leur nouveau secrétaire général confédéral.

Mahinui Temarii se porte candidat. Le docker souhaite en terminer avec les conflits. Il assure qu’une décision sera prise ce vendredi :

« Il faut que l’on décide ce que l’on fait. S’il y aura encore d’autres problèmes, il faut casser le syndicat. Ça commence à bien faire ! »

A la question de la scission au sein du syndicat, le candidat ne l’exclut pas. Il estime que les intérêts des employés doivent être placés avant ceux des représentants. Si les membres de CSTP-FO ne sont pas de son avis, il préfère partir. Il lance :

« Il (NDLR : Patrick Galenon) ne pense qu’à lui. C’est une personne qui a des intérêts personnels et je ne peux pas le suivre. »

Selon Mahinui Temarii, des discussions sont en cours avec O oe to oe rima et la Cosac pour créer une union de confédérations.
 

Rédaction web avec Laure Philiber

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV