mardi 20 avril 2021
A VOIR

|

Sapin opuhi de Mahaena : une création horticole unique

Publié le

Publié le 18/12/2017 à 14:51 - Mise à jour le 18/12/2017 à 14:51
Lecture 2 minutes

Il a émerveillé les internautes du fenua, et même au delà : le sapin en opuhi de Mahaena se compose de près de 4000 fleurs.  
Son concepteur, Terai Tavi est horticulteur et cultivateur « On est entourés de fleurs, donc il y a deux ans, on a décidé de monter un grand sapin en opuhi. Ca m’est venu comme ça. J’ai fabriqué une structure avec du grillage, du bois, le tout recouvert de auti puis de opuhi. Il nous a fallu 4 ou 5 heures pour le réaliser. On peut le garder deux semaines. On relance l’opération cette année ». 

Quelques mètres plus loin, la famille Tavi s’essaie à la conception d’un sapin en auti : 340 feuilles sont utilisées. 
« On était à l’école, et j’ai proposé à l’institutrice que l’on essaie de réaliser un sapin en auti »,raconte Ariimoehau Tavi . »C’était réussi. On a fait quelque chose de beaucoup plus grand aujourd’hui. On a été couper des feuilles dans le jardin, on a attaché des éponges pour faire la structure, et on a accroché les feuilles. Avant, on avait les sapins du commerce, mais là, ça me donne envie de n’avoir que des sapins végétaux ».  

Malgré l’épidémie de Bunchy top qui touche le fenua, les pieds de Terai Tavi sont épargnés : « C’est grâce à Peter Heduschka qui a trouvé une solution avec du Mycélium, que j’ai pu sauver mes pieds de opuhi. Je ne sais pas quelle est sa recette, mais mes pieds avaient commencé à être contaminés… là c’est grâce à lui que mes opuhi sont debout », explique l’horticulteur.  

Ce concept devrait séduire de nombreux foyers adeptes du naturel. Il y a fort à parier que des concours de sapins végétaux et fleuris, à l’image des costumes, seront organisés dans les années qui viennent. 
 
Laure Philiber

infos coronavirus