samedi 8 mai 2021
A VOIR

|

Salon Nautica: la sécurité en exergue

Publié le

Publié le 06/10/2017 à 12:48 - Mise à jour le 06/10/2017 à 12:48
Lecture 2 minutes

Ce matin les visiteurs ont pu assister à des démonstrations d’hélitreuillage de victimes en mer. L’équipage du dauphin se livre régulièrement à ce type d’opération, mais cette démonstration devant les visiteurs du salon Nautica n’est pas anodine. Elle permet d’alerter les plaisanciers et même les professionnels, sur les risques en mer.
 
Ronan Davy est adjoint au directeur du JRCC Tahiti, il nous en dit plus. « Avec ce type de démonstration, on montre les capacités d’intervention des forces armées pour porter une assistance immédiate à des personnes qui se noieraient. Cela met en avant nos capacités réactives pour agir en mer. »
 
Selon Ronan Davy, l’hélicoptère est régulièrement déployé, pour assister des gens sur l’eau. « Hier, vendredi, nous sommes sortis pour trois paddle en difficulté à Punaauia. Cela est souvent dû à de l’imprudence au niveau des passes. » Outre l’hélicoptère le JRCC dispose d’autres moyens. « Il nous arrive de faire appel à la Fédération d’Entraide Polynésienne de Sauvetage Maritime qui elle à des vedettes. »
 
Tous les moyens d’assistance et de sauvetage en mer sont déployés gratuitement, qu’il s’agisse des moyens de l’armée ou ceux de la Fédération Polynésienne d’Entraide en Mer.
 
Pour faciliter l’intervention des secours, la fédération propose des balises de détresse à 27.000 francs.
 
Si la mise en danger délibérée de personnes ou d’un équipage est avérée via le rapport du JRCC, la gendarmerie peut être saisie. Les contrevenants s’exposent alors à des sanctions pénales.
 

Rédaction Web avec Sam Teinaore

 
 

infos coronavirus