Salon de l’automobile de Raiatea : moins de visiteurs mais davantage de « passages de qualité »

Publié le

Le Salon de l’automobile de Raiatea a ouvert ses portes, mardi, sur la place Tamatoa. 200 voitures y sont exposées et 5 marques représentées. Si les véhicules à benne, de type pick-up, sont toujours plébiscités par des iliens, la hausse des prix, qui n’a pas épargné le secteur, en dissuade plus d’un. Car les ménages surveillent de près leurs budgets.

Publié le 24/03/2023 à 14:54 - Mise à jour le 24/03/2023 à 14:54

Le Salon de l’automobile de Raiatea a ouvert ses portes, mardi, sur la place Tamatoa. 200 voitures y sont exposées et 5 marques représentées. Si les véhicules à benne, de type pick-up, sont toujours plébiscités par des iliens, la hausse des prix, qui n’a pas épargné le secteur, en dissuade plus d’un. Car les ménages surveillent de près leurs budgets.

Le Salon de l’automobile est devenu un rendez-vous commercial incontournable sur l’île sacrée, au fil des ans. Et ce, d’autant qu’aucun vendeur de véhicules neufs n’est présent à Raiatea. Réunir des dizaines de marques et de modèles en un seul lieu, pour quelques jours, est une aubaine pour les potentiels acheteurs.

« Nous sommes venus avec plus de 200 véhicules cette année : crossovers, citadines, SUV, berlines, pick-up, ce qui est vraiment exceptionnel », souligne Didier Mora, l’organisateur de l’évènement.

D’une année à l’autre, les prix de certains modèles ont évolué à la hausse, ce qui a pu freiner la clientèle. Mais les 4X4 et voitures utilitaires séduisent toujours autant les habitants des îles. Nombre d’entre eux sont intéressés par les modèles avec benne, utiles pour le transport de matériaux.

– PUBLICITE –

« Je cherche une voiture avec plateau mais c’est dommage, la banque bloque. Ce sera pour la prochaine fois », s’amuse une visiteuse. « On est venu pour chercher un pick-up pour le quotidien. La voiture que l’on a ne nous permet pas de transporter tout ce qu’on veut. On a vu deux modèles qui nous intéressaient. On est venu voir pour les prix ce que ça donnait pour le Salon (…) On nous a fait une offre intéressante », ajoute un autre.

Les concessionnaires profitent en effet de l’évènement pour faire des gestes commerciaux. Mais les visiteurs sont moins nombreux, cette année, sur les deux premiers jours du Salon. « Comparé à l’an dernier, on n’a pas autant de passages », constate ainsi Mélodie Avaemai, une commerciale, « mais ce sont des passages de qualité car la majorité des personnes que l’on voit sont acheteuses et savent qu’elles peuvent emprunter ».

Le Salon serait incomplet sans la présence des établissements bancaires qui proposent leurs services sur le site, jusqu’à samedi. Il en est de même pour les assureurs. Habituellement, pas moins de 120 véhicules sont vendus durant les 5 jours que dure l’évènement.

Dernières news