dimanche 20 juin 2021
A VOIR

|

Sabena technics : les grévistes vont déposer deux recours

Publié le

Un mois s’est écoulé sur le piquet de grève de Sabena Technics, aux abords de la plateforme aéroportuaire. Les discussions débutent enfin avec l’arrivée du directeur général de l’entreprise. Les employés de l’antenne polynésienne sont inquiets pour leur avenir.

Publié le 04/06/2021 à 15:10 - Mise à jour le 04/06/2021 à 15:11
Lecture 2 minutes

Un mois s’est écoulé sur le piquet de grève de Sabena Technics, aux abords de la plateforme aéroportuaire. Les discussions débutent enfin avec l’arrivée du directeur général de l’entreprise. Les employés de l’antenne polynésienne sont inquiets pour leur avenir.

Le doute plane toujours sur le piquet de grève des employés de Sabena Technics. Combien d’emplois seront sauvés ? Depuis un mois, les grévistes sont dans l’attente de négociations.

En début de semaine, les syndicats s’étaient entretenus une première fois avec la direction de Jet Aviation, qui a remporté le marché pour la maintenance des avions Guardian. L’entreprise pourrait réembaucher 25 employés seulement et sous conditions. Les futurs employés seraient sous la convention collective de l’Industrie et non plus celle du transport aérien.  

« Il (le P-dg de Jet Aviation, NDLR) attend que les gens quittent Sabena pour être embauchés chez Jet aviation. On perd nos avantages, notre ancienneté… explique Patrick Joly, délégué syndical de l’UNSA. (…) Sabena veut transférer les contrats. C’est compréhensible. Nous, nous espérons que tous les contrats soient transférés sans rupture. Si on arrive à sauver 30 ou 35 emplois au lieu de 20 ou 25, ce sera déjà ça de bien. On verra au fur et à mesure. »

Lire aussi : le directeur général de Sabena Technics à Tahiti

Ce vendredi matin, un comité d’entreprise extraordinaire s’est enfin tenu en présence du directeur général de Sabena Technics, Philippe Rochet, tout juste arrivé de métropole. Selon nos informations, il souhaite trouver un arrangement avec son successeur Jet aviation, pour transférer 25 à 30 contrats et entame des négociations jusqu’à mardi. Philippe Rochet a demande aux employés de reprendre l’activité. Hors de question pour les grévistes, sans négociations signées.  

Sabena Technics c’est au total 95 emplois. Les grévistes lancent une contre attaque avec le dépôt de deux recours en référé. Un devant le tribunal civil, le 2e  devant le tribunal du travail pour ce qui concerne la situation individuelle des salariés. « Ils seront déposés lundi. Il y en a un pour entrave au CE puisque le CE n’a pas les informations qu’on demande au patron. Et le deuxième, c’est pour la santé physique et morale sur le piquet de grève. Certains employés sont moralement atteints. Ce n’est pas normal. Ça fait un mois que nous sommes ici et toujours aucune discussion, aucune négociation. Ce n’est pas normal. »

Le contrat de l’entreprise qui assure jusqu’à présent la maintenance des Guardian se termine le 30 juin. Pour le 2e marché, celui des avions Casa, il s’avère infructueux selon l’UNSA. Cela laisse donc 3 mois de prolongation à Sabena Technics pour maintenir une trentaine d’emplois.

Le compte à rebours est lancé.

infos coronavirus