samedi 18 septembre 2021
A VOIR

|

Sabena Technics en grève

Publié le

En cause : l'annonce de la perte du marché de la maintenance des Gardians de la marine nationale, et la possible perte d'un second marché. 60 postes sont menacés par un plan de licenciement et 35 autres se trouvent dans l'incertitude.

Publié le 07/05/2021 à 15:46 - Mise à jour le 07/05/2021 à 15:46
Lecture < 1 min.

En cause : l'annonce de la perte du marché de la maintenance des Gardians de la marine nationale, et la possible perte d'un second marché. 60 postes sont menacés par un plan de licenciement et 35 autres se trouvent dans l'incertitude.

Une grève chez Sabena Technics est effective depuis ce vendredi. Devant les grilles de la société de maintenance aéronautique, près d’une cinquantaine d’employés se sont installés pour protester. Une grève qui fait suite aux annonces de la perte du marché de la maintenance des Gardians de la marine nationale, remportée par la société suisse Jet Aviation. En plus, un second marché concernant l’entretien des Casa n’a pas encore rendu son verdict.

Au centre des enjeux, 60 postes concernés par un plan de licenciement et 35 dans l’incertitude. Une situation catastrophique qui intervient alors que la crise sanitaire ébranle l’industrie touristique et aéronautique. Une situation dont s’offusque Céline Dargelos, une ancienne employée venue soutenir ses collègues.

“Je suis là aujourd’hui pour dire mon mécontentement et aussi ma peine pour mes collègues. Nous n’avons jamais été en grève et il a fallu aujourd’hui que cela arrive. Et pour qui ? Pour une société suisse, alors que nous sommes là, Français. Et le gouvernement français nous abandonne, le gouvernement tahitien nous abandonne aussi !”.

Patrick Joly, délégué syndical UNSA chez Sabena Technics, pointe du doigt l’incertitude dans laquelle vivent les employés. “On n’a pas de réponse à nos questions. On pose des questions pour la reprise du personnel par la société suivante. On nous donne pas de réponse, on nous fait attendre, c’est décevant.” “Ils ont peur de perdre leur emploi et de se retrouver un petit peu à la rue […] et dans un délai très court”.

Rédigé par

infos coronavirus