mardi 1 décembre 2020
A VOIR

|

Rurutu se mobilise pour enseigner sa langue

Publié le

A Rurutu, une dizaine d’enseignants ont suivi la semaine dernière une formation pour mettre en œuvre le dispositif des classes bilingues à parité horaire. Les différents partenaires vont être mobilisés aux côtés des enseignants, afin de mener à bien ce projet.

Publié le 19/10/2020 à 16:09 - Mise à jour le 19/10/2020 à 16:09
Lecture 2 minutes

A Rurutu, une dizaine d’enseignants ont suivi la semaine dernière une formation pour mettre en œuvre le dispositif des classes bilingues à parité horaire. Les différents partenaires vont être mobilisés aux côtés des enseignants, afin de mener à bien ce projet.

A Rurutu, les élèves des écoles du 1er degré vont désormais pouvoir apprendre à part égale la langue maternelle de leurs parents et la langue française. Et cela, grâce à la mise en place des classes bilingues, appuyées par des partenaires extérieurs à l’établissement scolaire.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Par rapport au lexique par exemple, ou le contenu culturel qui va être exploité dans l’école, ça va être mon rôle de le faire valider à l’échelle de l’île par le comité des Sages par exemple, explique Raiura Vanaa, enseignant et animateur plurilingue. Car il s’agit d’enseigner à nos enfants du lexique, des structures, en appui de leur culture. Il y a cette dimension culturelle aussi qui sera essentielle. »

Les élèves vont ainsi bénéficier de 13h30 d’enseignement de la langue Rurutu et 13h30 pour la langue française. Les intervenants de l’Education insistent cependant sur l’adhésion et l’implication des parents d’élèves.

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Il est important qu’on mobilise l’ensemble des partenaires pour venir soutenir l’équipe enseignante dans la mise en place de cet enseignement bilingue à parité horaire, indique Jean-Louis Laflaquière, inspecteur de l’Education nationale de la circonscription Australes-Taiarapu. Les premiers partenaires que nous avons mobilisés sont bien entendu les parents d’élèves. Nous les avons donc réunis, parce que tout le monde sait que la langue commence à être parlée à la maison. »

D’ici 2022, 734 élèves devraient bénéficier de ce type d’enseignement bilingue à parité français-langue polynésienne, sur l’ensemble de la Polynésie.

infos coronavirus

À partir du 15 décembre, retour à la normale pour les voyages France – Polynésie

Les Français retrouveront avec la levée du confinement la liberté de circulation à partir du 15 décembre, a affirmé mardi le ministre délégué aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, expliquant qu'il n'y avait "aucun problème à réserver" un billet d'avion pour les outremers.