fbpx
mercredi 19 février 2020
A VOIR

|

RSMA : une voie vers l’emploi pour les jeunes en difficulté

Publié le

Publié le 29/04/2016 à 14:51 - Mise à jour le 29/04/2016 à 14:51
Lecture 2 minutes

Ils sont des centaines de chômeurs âgés de moins de 25 ans à pousser chaque année les portes du RSMA. Si certains sont allés jusqu’au bac, d’autres ont quitté l’école bien plutôt et sont illettrés. Le RSMA arrive à transformer en 6, 10 ou 12 mois des jeunes en difficulté… en des adultes prêts à l’emploi. “La chose la plus importante qu’on leur offre, c’est de renouer avec la confiance en soi parce que beaucoup de jeunes sont en situation d’échec, parfois personnel, dans des tableaux sociaux parfois compliqués. Donc là ils renouent avec la réussite. Ça commence avec le permis de conduire pour ceux qui ne l’avaient pas. Majoritairement ils sont sans permis, donc on leur offre la possibilité de le passer. La réussite à divers examens, notamment le secourisme, ensuite des examens professionnels et militaires. Ensuite on les accompagne (…) jusque chez l’employeur afin de les aider dans leur démarche de candidature, leurs entretiens”, explique le lieutenant-colonel Philippe Payré, chef de corps du RSMA de Polynésie française. 

Le taux d’insertion dépasse les 80%. “Pour 2015, qui était une année assez exceptionnelle, 80.5% des jeunes qui sont passés chez nous on trouvé soit un emploi, soit une reprise de cursus via le CFPA ou un autre organisme. Parmi eux, plus de 50% ont trouvé un emploi avec un contrat dépassant les 6 mois”, déclare le chef de corps. 

L’encadrement militaire plaît aux Polynésiens. Ils apprennent en plus d’un métier, à supporter l’autorité et les règles de vie en société.
En 26 ans d’existence, la réussite de ce dispositif n’est plus à démontrer. Le RSMA recrute chaque année 500 volontaires stagiaires. 

Rédaction Web avec Esther Parau Cordette

Lieutenant colonel Philippe Payre, chef de corps du régiment de service adapté en Polynésie française

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Le paiement sans contact bientôt généralisé en Polynésie

Jusqu’à aujourd’hui, seule la Banque de Tahiti avait équipé son parc du système de paiement sans contact. D’ici la fin de l’année, l’ensemble des Polynésiens y auront accès. Les techniciens de l’OSB font le tour des commerçants pour installer cette nouvelle fonction. Une opération de grande ampleur puisque le reste du parc compte près de 2 700 terminaux de paiement électronique.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

La chute impressionnante d’un surfeur à Nazaré

Le surfeur Alex Botelho a été gravement blessé par une grande vague, alors qu'il était en scooter des mers, lors du Big Wave Tour, épreuve du Nazaré Tow Surfing Challenge au Portugal.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X