mardi 13 avril 2021
A VOIR

|

RSMA : une voie vers l’emploi pour les jeunes en difficulté

Publié le

Publié le 29/04/2016 à 14:51 - Mise à jour le 29/04/2016 à 14:51
Lecture 2 minutes

Ils sont des centaines de chômeurs âgés de moins de 25 ans à pousser chaque année les portes du RSMA. Si certains sont allés jusqu’au bac, d’autres ont quitté l’école bien plutôt et sont illettrés. Le RSMA arrive à transformer en 6, 10 ou 12 mois des jeunes en difficulté… en des adultes prêts à l’emploi. « La chose la plus importante qu’on leur offre, c’est de renouer avec la confiance en soi parce que beaucoup de jeunes sont en situation d’échec, parfois personnel, dans des tableaux sociaux parfois compliqués. Donc là ils renouent avec la réussite. Ça commence avec le permis de conduire pour ceux qui ne l’avaient pas. Majoritairement ils sont sans permis, donc on leur offre la possibilité de le passer. La réussite à divers examens, notamment le secourisme, ensuite des examens professionnels et militaires. Ensuite on les accompagne (…) jusque chez l’employeur afin de les aider dans leur démarche de candidature, leurs entretiens », explique le lieutenant-colonel Philippe Payré, chef de corps du RSMA de Polynésie française. 

Le taux d’insertion dépasse les 80%. « Pour 2015, qui était une année assez exceptionnelle, 80.5% des jeunes qui sont passés chez nous on trouvé soit un emploi, soit une reprise de cursus via le CFPA ou un autre organisme. Parmi eux, plus de 50% ont trouvé un emploi avec un contrat dépassant les 6 mois », déclare le chef de corps. 

L’encadrement militaire plaît aux Polynésiens. Ils apprennent en plus d’un métier, à supporter l’autorité et les règles de vie en société.
En 26 ans d’existence, la réussite de ce dispositif n’est plus à démontrer. Le RSMA recrute chaque année 500 volontaires stagiaires. 

Rédaction Web avec Esther Parau Cordette

Lieutenant colonel Philippe Payre, chef de corps du régiment de service adapté en Polynésie française

infos coronavirus