jeudi 13 août 2020
A VOIR

|

Toujours mobilisés contre la « route du sud »

Publié le

Ils étaient près de 300 ce lundi matin, à la marche contre le projet de "route du sud". La majorité n'est pas contre cette route de dégagement, car elle devient nécessaire, par contre elle dit non aux expropriations.

Publié le 11/11/2019 à 17:02 - Mise à jour le 12/11/2019 à 11:55
Lecture < 1 min.

Ils étaient près de 300 ce lundi matin, à la marche contre le projet de "route du sud". La majorité n'est pas contre cette route de dégagement, car elle devient nécessaire, par contre elle dit non aux expropriations.

Dès 6 heures ce lundi matin, les participants à la marche de protestation se sont rassemblés sur l’un des deux points de départ de la marche. A 8 heure, le cortège s’avance sur la route de ceinture. Les participants sont majoritairement des habitants des zones impactées par la future route du Sud. « elle va être construite par dessus nos maisons, après on ne sait plus où on va aller » confie l’une des habitante de la commune, tandis qu’un autre affirme ne pas être contre le gouvernement mais contre une décision du gouvernement. Ce n’est pas tant la construction de cette route du sud qui gène mais l’endroit où elle doit être construite: « on n’est pas contre la route, on est contre le tracé d’aujourd’hui » qui touche plusieurs foyers.

Aux alentours de 9 heures les deux cortèges se rejoignent à la mairie de Paea. Ils sont alors près de 300 dont plusieurs membres du conseil municipal. Premier adjoint au maire de Paea, Jean-Claude HAPAIRAI regrette que le conseil municipal n’ait pas été consulté avant la publication du Plan Général d’Aménagement.

Le gouvernement a rencontré les résidents des zones touchées par la future route du Sud, mais selon ces derniers rien n’a encore été clarifié: « il est venu nous dire que le gouvernement n’était pas prêt par rapport à ce projet et c’est ce qui nous a inquiété. Comment ça se fait que ce projet est présenté dans le PGA alors que le gouvernement dit qu’il n’est pas prêt ».

Dans l’attente de précisions du Gouvernement, la population de Paea reste vigilante sur l’avancée du projet de « route du sud ».

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Réactivation de la prime à la voiture propre

Dans le cadre du Plan de relance porté par le Vice-président de la Polynésie française, le Conseil des ministres a approuvé la réactivation du dispositif de prime à la voiture propre par lequel le Pays attribue à toute personne désireuse d’acquérir un véhicule automobile neuf en échange de son ancien véhicule, une aide dont le montant varie selon le mode de motorisation et de la quantité de dioxyde de carbone émise.

Heiva Tu’aro 2020 : les résultats des courses de...

https://www.facebook.com/TahitiNuiTelevision/posts/3608441635853116 Cete année les courses de porteurs de fruits ont attiré moins de spectateurs. Moins de monde aussi...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV