mercredi 21 avril 2021
A VOIR

|

Retour de l’électricité à Manihi, mais pas à Nukutavake

Publié le

Les deux atolls des Tuamotu ont eu à faire face à des pannes de courant ces derniers jours...

Publié le 30/12/2019 à 12:45 - Mise à jour le 31/12/2019 à 9:24
Lecture 2 minutes

Les deux atolls des Tuamotu ont eu à faire face à des pannes de courant ces derniers jours...

La centrale hybride de Manihi est tombée en panne mardi 24 décembre. Une panne qui a duré seulement l’espace d’une journée selon le maire, Mireille Haoatai, que nous avons pu joindre par téléphone : « Dès jeudi, nous avions trouvé une solution de dépannage grâce à un groupe électrogène de secours ».

Le maire explique : « Dans la journée, nous avons le solaire, avec un groupe qui fonctionne. Mais la centrale hybride principale, elle, est en panne. On a fait venir un mécanicien pour réparer la centrale. Il n’y est pas encore parvenu. Mais le groupe provisoire fonctionne lorsque la météo le permet… car on a eu un peu de mauvais temps. »

Quelle est la cause de la panne de la centrale? « Il y avait de l’eau dans le gazoil. Il est arrivé dans des containers depuis Tahiti, et il y avait de l’eau. C’est la cause de l’incident. Notre groupe de secours, on l’avait prêté à Arutua. Il a aussi dépanné Apataki. Et là, on l’a réinstallé ».

Les 650 habitants de Mahini espèrent que le système provisoire tiendra au moins pour la Saint-Sylvetre : « On vérifie l’état de notre gazoil », indique Mireille Haoatai… Cette année, le Réveillon du 31 sera le fait d’initiatives privées: « On fait une fête communale une fois tous les deux ans. On a fait quelque chose l’an dernier. Les jeunes pourront aller s’amuser mais la commune n’organisera rien de spécifique ».

En revanche, à Nukutavake, le courant n’est toujours pas rétabli. Il est coupé depuis le 24 décembre. Le maire, Philomène Tokoragi, n’a pas souhaité nous en dire plus sur les perspectives, pour la population, à la veille de la Saint Sylvestre… Elle serait toujours à la recherche d’un groupe électrogène de dépannage… Pour l’heure, les 300 habitants de l’atoll s’apprêtent à passer le réveillon du 31 décembre à la lueur des chandelles…

infos coronavirus