vendredi 5 mars 2021
A VOIR

|

« Retard de Hokule’a à Taputapuatea, nous sommes responsables, pas les Hawaiiens », précisent les organisateurs

Publié le

Publié le 27/04/2017 à 14:13 - Mise à jour le 27/04/2017 à 14:13
Lecture 2 minutes

Alban Ellacott, président de l’association Tainui – Friends of Hokule’a souhaite rappeler quelques éléments suite à la couverture médiatique de l’arrivée de Hokule’a à Taputapuatea.
 
Dans un communiqué, il précise que : « Contrairement aux traditions séculaires polynésiennes d’hospitalité et de tolérance, les
médias ont reporté le non-respect du protocole d’accueil traditionnel et la responsabilité du retard de plus de 3 heures sur le programme prévu, sur les équipages des va’a Hokule’a et Hikianalia. Il est de notre devoir de rétablir la vérité.
Sans faire de polémiques stériles, la responsabilité repose sur :
– le défaut de communication du programme d’accueil ;
– le manque de coordination entre les organisateurs à terre et les équipages en mer ;
– la méconnaissance des conditions de navigabilité des Va’a;
– les conditions météorologiques ce jour là. »
Alban Ellacott ajoute que : « la population n’a pas suffisamment été informée du déroulement du  protocole de réception, de même les équipages des Va’a n’ont pas été destinataires du programme détaillé. En effet, il était prévu qu’entre 8h00 et 8h30, la population commence à investir les lieux, or personne n’était présent à cette heure là. A cette même heure, les Va’a étaient à proximité de la passe Te ava mo’a sans communication radio avec les organisateurs. Enfin, aucune embarcation n’est venue à leur rencontre pour saluer les équipages et leur donner les dernières directives. Au vu des conditions météorologiques, du manque de souplesse de navigabilité des pirogues pratiquement à la dérive sous le vent, s’approchant dangereusement du récif et en l’absence totale de directives, il apparaît normal que les capitaines des pirogues aient décidé d’entrer s’abriter, leurs choix étaient restreint. Il a ensuite été décidé de renvoyer à la passe les pirogues déjà au mouillage dans le lagon. Peut-être aurait-il mieux valu adapter la cérémonie
du Tai-rapa-ti’a en conséquence (levée des rames) afin d’éviter le remorquage des pirogues jusqu’à la passe (cause réelle du retard).

Le président de l’association Tainui – Friends of Hokule’a conclut : « oser dire que les Hawaiiens ont frôlé l’incident diplomatique en allant à l’encontre du protocole d’accueil et les accuser d’avoir volontairement bravé les « Tapu », c’est peu les connaître, car ils sont plus que tout autre, très respectueux de la tradition et de la sacralité polynésienne ». 
 

Rédaction web 

infos coronavirus

La quarantaine passe à 10 jours pour les arrivants en Polynésie

"De manière générale, face au virus ou un de ses variants, la majorité des contaminations à la covid-19 sont constatées entre le quatrième et le huitième jour", explique le conseil des ministres dans son compte-rendu