mardi 24 novembre 2020
A VOIR

|

Reprise des vols : plus d’une centaine de touristes américains ont débarqué à Tahiti

Publié le

Alors que la Californie se reconfine, la Polynésie accueille le premier vol sec depuis Los Angeles. Près de 200 passagers sont descendus de l’appareil d’ATN ce jeudi matin, dont une très grande majorité de touristes américains. Conscients de débarquer sur une destination « covid free », ils ne cachent pas leur soulagement de pouvoir s’évader d’un pays débordé par la pandémie.

Publié le 16/07/2020 à 15:37 - Mise à jour le 18/07/2020 à 9:12
Lecture 2 minutes

Alors que la Californie se reconfine, la Polynésie accueille le premier vol sec depuis Los Angeles. Près de 200 passagers sont descendus de l’appareil d’ATN ce jeudi matin, dont une très grande majorité de touristes américains. Conscients de débarquer sur une destination « covid free », ils ne cachent pas leur soulagement de pouvoir s’évader d’un pays débordé par la pandémie.

Ils nous arrivent pour la plupart de Californie, de Floride, d’Arizona ou du Texas. Des villes devenues les nouveaux épicentres de l’épidémie aux Etats-Unis.

Ces touristes fraîchement débarqués le savent, et assurent avoir pris toutes les précautions nécessaires : « C’est vrai que c’est un peu la folie là-bas, mais globalement tout le monde fait les mêmes gestes barrières… On est juste heureux d’être là. »

« Nous sommes tous les deux des professionnels de santé donc on est sensibilisés. C’est aussi une question de bon sens, il faut porter un masque, se laver les mains, et ne pas se toucher le visage, jusque là ça nous a protégé. »

Lire aussi – Reprise des vols internationaux : des kits d’auto-tests pour les arrivants, Etis en fonction le 11 juillet

D’ailleurs s’ils sont là, c’est qu’ils ont passé le test de dépistage avec succès. Ils sont donc également inscrits sur la plateforme Etis : « Si tu te sens bien, que ton test est négatif et que tu t’es bien tenu à l’écart de gens malades, je pense que c’est sans danger, il faut rester sur ses gardes. »

« Il n’y a pas de quoi s’inquiéter parce que nous avons tous dû faire le test pour venir… D’ailleurs merci de nous accueillir ! »

Reconnaissants d’être accueillis en Polynésie, chacun d’entre eux sera suivi à la trace via un QR code scanné à l’arrivée : « Nous avons aujourd’hui une traçabilité de tous nos visiteurs grâce à la plateforme Etis que nous avons mise en place. Nous savons exactement pendant leur séjour où ils sont. Et puis nous avons surtout mis en place ce kit d’auto-prélèvement. Je pense que nous sommes la seule destination aujourd’hui, mais vraiment la seule destination, à avoir de tels protocoles sanitaires », estime la ministre du Tourisme Nicole Bouteau.

Mis en œuvre seulement hier, le dispositif doit encore faire ses preuves.

infos coronavirus