jeudi 13 mai 2021
A VOIR

|

Reprise des vols : la haute saison touristique peut-elle encore être sauvée ?

Publié le

La haute saison 2021 sera-t-elle à la hauteur des attentes des professionnels du tourisme ? Annoncée la semaine dernière par le président Fritch, la réouverture des frontières début mai laisse entrevoir une lueur d'espoir. Et malgré les incertitudes, les professionnels restent mobilisés pour sauver leur saison.

Publié le 12/04/2021 à 15:51 - Mise à jour le 12/04/2021 à 15:51
Lecture < 1 min.

La haute saison 2021 sera-t-elle à la hauteur des attentes des professionnels du tourisme ? Annoncée la semaine dernière par le président Fritch, la réouverture des frontières début mai laisse entrevoir une lueur d'espoir. Et malgré les incertitudes, les professionnels restent mobilisés pour sauver leur saison.

Avec des chiffres sur la fréquentation touristique toujours au plus bas depuis un an, les professionnels du secteur restent suspendus à la reprise des vols internationaux prévue le 1er mai prochain. Mais au-delà de l’arrivée de touristes au fenua, ce qui préoccupe surtout les agences de réservation, ce sont les protocoles sanitaires qui peuvent être imposés à l’arrivée et au départ de Tahiti.

« Ce qui pourrait poser problème à première vue, ce serait une septaine, confie Justine Restelli, agent de réservation. Parce que des gens qui viennent de l’étranger, qui n’ont pas des mois et des mois de vacances, si tu leur amputes une semaine déjà, en plus à leurs frais, ça peut être vraiment embêtant… »

Si les réservations restent maintenues et que les clients témoignent toujours d’un engouement pour la destination, les professionnels doivent néanmoins les rassurer au quotidien sur les modalités de report. L’impératif est de sauver la prochaine haute saison pour sortir au plus vite de cette situation.

« La haute saison pourrait être sauvée parce qu’on a déjà pas mal de demandes pour les mois de juin, juillet, août, poursuit Justine Restelli. Et les personnes qui venaient sur cette période n’ont pas forcément annulé ou repoussé leur voyage puisque il y avait une ouverture potentielle sur le mois de mai. Ça laissait une marge de manœuvre, donc ça pourrait clairement sauver la haute saison. »

Les nouvelles mesures sanitaires devraient être annoncées dans les prochains jours par les autorités du Pays. Outre les protocoles déjà éprouvés tels que la septaine ou les tests obligatoires, les professionnels du secteur touristique redoutent une obligation du passeport vaccinal qui pourrait retarder certains séjours, voire les annuler.

infos coronavirus