dimanche 24 octobre 2021
A VOIR

|

Réouverture des cinémas et salles de jeux : la population au rendez-vous

Publié le

Leurs rideaux sont baissés depuis le 23 août dernier. Certains commerces non-essentiels peuvent enfin rouvrir ce samedi. Parmi eux : les salles de jeux et cinémas qui doivent toutefois restreindre leur capacité d’accueil de moitié. Pour les professionnels comme les clients, cette réouverture marque la fin d’une longue attente confinée.

Publié le 09/10/2021 à 17:55 - Mise à jour le 11/10/2021 à 9:37
Lecture < 1 min.

Leurs rideaux sont baissés depuis le 23 août dernier. Certains commerces non-essentiels peuvent enfin rouvrir ce samedi. Parmi eux : les salles de jeux et cinémas qui doivent toutefois restreindre leur capacité d’accueil de moitié. Pour les professionnels comme les clients, cette réouverture marque la fin d’une longue attente confinée.

Dès son ouverture, une des salles de jeux de Papeete affiche complet. Les gamers attendaient la réouverture avec impatience. “Ça fait du bien de jouer ici. Il y a les collègues, certains que je n’avais jamais vu en vrai. À part le boulot et la famille à la maison tout le monde a besoin de ça : avoir des hobbies”, confie Heimata.

Avec la fermeture forcée de son établissement, le gérant des lieux Junior Teinaore a estimé son manque à gagner à 2 millions de Fcfp. “C’est sûr que lorsque tu ne touches pas d’argent pendant 1 mois et demi, et que tu n’as pas d’aide du territoire ou de l’Etat, c’est sûr que c’est un grand soulagement (de rouvrir, NDLR). Maintenant pour combien de temps ? Vu les mesures catastrophiques que nos politiciens prennent, je n’ai qu’une seule envie c’est que tout ça s’arrête. Il faut voir à l’étranger, quelles mesures ont été prises à l’étranger et ne pas faire un copier-coller de la France.”

Après les petits, les grands écrans. Cinéphiles ou spectateurs occasionnels retrouvent les salles obscures : “Ça fait du bien de sortir un peu de la maison parce que pendant le confinement c’était ennuyant de rester à la maison” confie une jeune fille.

Même si le programme du soir reste perturbé par le couvre-feu, les employés, à l’image de Joachim Tama, projectionniste, affichent un large sourire : “je suis carrément content ! Ce n’est pas évident de rester à la maison. On n’avait plus de travail. Il fallait trouver des occupations à la maison”

Les entreprises du fenua sont quasiment toutes rouvertes, la grande interrogation est de savoir pour combien de temps ?

Rédigé par

infos coronavirus