samedi 24 septembre 2022
A VOIR

|

Communiqué

Remise des prix du concours de chansons contre les violences faites aux femmes

Publié le

COMMUNIQUÉ - Dans le cadre de la journée internationale des droits de la Femme, la ministre de l’Éducation et de la modernisation de l’Administration, en charge du Numérique, Christelle Lehartel, et la ministre du Travail, des Solidarités et de la Formation, en charge de la Condition féminine, de la Famille et des personnes non-autonomes, Virginie Bruant, ont procédé à la remise des prix du concours de chansons contre les violences faites aux femmes, ce mardi matin, au lycée hôtelier de Tahiti à Punaauia.

Publié le 08/03/2022 à 15:34 - Mise à jour le 08/03/2022 à 15:35
Lecture 3 minutes

COMMUNIQUÉ - Dans le cadre de la journée internationale des droits de la Femme, la ministre de l’Éducation et de la modernisation de l’Administration, en charge du Numérique, Christelle Lehartel, et la ministre du Travail, des Solidarités et de la Formation, en charge de la Condition féminine, de la Famille et des personnes non-autonomes, Virginie Bruant, ont procédé à la remise des prix du concours de chansons contre les violences faites aux femmes, ce mardi matin, au lycée hôtelier de Tahiti à Punaauia.

Initié en 2020-2021 sous forme de concours d’affiches, la 2e édition de ce concours a choisi cette année de s’exprimer en chanson. Au-delà de l’organisation de ce concours, la question des violences faites aux femmes, et plus largement, de l’égalité entre les filles et les garçons, se développe dans le cadre du plan académique de formation (stage multicatégoriel et stage associé à une discipline en 2021-22).

Les objectifs de ce concours sont :

  • de susciter une réflexion pédagogique sur la question vive des violences faites aux femmes ;
  • de prévenir, dénoncer ou lutter contre les violences faites aux filles et aux femmes en Polynésie française, en métropole ou dans le monde ;
  • et de sensibiliser, informer et responsabiliser les élèves, et les impliquer dans la prévention et la lutte contre ce type de violence.

Cette année, 12 établissements des communes de Teva i Uta, Hitia’a, Papara, Tubuai, Taravao, Pirae, Papeete, Arue et Bora Bora, ont répondu présent, allant des classes de 6e à la 1ère.

Présidée par Teanini Tematahotoa, médecin gynécologue, le jury est composé de la professeure, Annie Chang Ah Sang, du compositeur interprète, Eto, d’un élève de terminale au lycée Diadème, Raphael Tuira, et de la psychologue de l’Education nationale au département de l’orientation et de l’information, Moeragi Rey. Le jury a été attentif au texte, à l’interprétation, l’effet produit, l’originalité, et la créativité de la chanson.

Ce sont ainsi sept prix qui ont été remis : 3 dans la catégorie Collèges, 3 dans la catégorie Lycées et 1 prix spécial du jury.

Le 1er prix dans la catégorie Collèges a été attribué à Kahiau Ballagny et Yohanna Pothier, de la classe de 4e du collège de Taravao, avec leur composition “A rave maita’i i te vahine”.

Quant au 1er prix dans la catégorie Lycée, il a été attribué à Lyah Colombani et Niko Raufaki, de la classe de 1e du Lycée Samuel Raapoto, avec leur composition “E to’u hoa Here”.

Un prix spécial du jury a également été attribué à Tehaumanarani Teoroi et Ieremia Taunoa, en classe de 2nd au lycée de Bora bora avec “E to’u here iti”.

infos coronavirus