vendredi 16 avril 2021
A VOIR

|

Remise de diplômes à l’américaine

Publié le

Publié le 26/08/2015 à 16:33 - Mise à jour le 26/08/2015 à 16:33
Lecture 3 minutes

Le grand chapiteau de la présidence de la Polynésie française a accueilli, ce jeudi, la cérémonie de remise des diplômes de la troisième promotion de l’Ecole de Commerce de Tahiti (ECT) et de la première promotion de Licence DEG de la CCISM (Chambre de commerce, d’industrie, des services et des métiers).
 
Le président de la Polynésie française, Edouard Fritch, le ministre de la Relance économique, Teva Rohfritsch, et la ministre de l’Education, Nicole Sanquer-Fareata ont assisté à cette cérémonie, aux côtés des familles des lauréats, mais également de plusieurs responsables de la CCISM.
 
A l’issue d’une formation dispensée sur 3 ans, alternant périodes de cours et de stages en entreprises, 8 étudiants qui ont validé leurs cursus se sont vus remettre leur attestation de réussite de l’ECT. 15 élèves ont également obtenu leur licence de Droit Economie Gestion de la CCISM et ont ainsi été diplômés. Cette année, le major de la promotion de l’école de commerce est Kenny Liaut. « Je suis très ému, super content de terminer premier de ma promo. Comme je l’ai dit dans mon discours, je n’ai pas l’habitude d’être premier à l’école et aujourd’hui ça a été une grande surprise pour moi », a-t-il déclaré au micro de Tahiti Nui Télévision. 
Le major de la licence Droit Economie Gestion est Tehau Sanford.
 
Dans son discours, le président Edouard Fritch, s’est dit très fier et satisfait de la réussite de ces jeunes Polynésiens. Il a rappelé que « le capital humain est la ressource la plus importante pour un Pays« , et, pour la Polynésie, « la qualité de ce facteur humain est essentiel pour le présent et l’avenir « . Edouard Fritch a encouragé les lauréats, qu’ils choisissent de poursuivre leurs études, en Polynésie française ou à l’extérieur, ou qu’ils aient déjà des perspectives professionnelles, et leur a adressé tous ses vœux de réussite.
 
Il a eu un mot particulier pour ceux qui chercheront à entrer dans la vie professionnelle, les exhortant à avoir confiance en la Polynésie, à croire en l’avenir, en expliquant que le gouvernement s’attelait à soutenir et faire réussir les projets privés portés par des investisseurs locaux et étrangers, lesquels participeront au redressement économique de la Polynésie française : « Croire en ce Pays, c’est être convaincu que chacun peut y construire son avenir, en utilisant son intelligence, en se retroussant les manches, avec le sens de l’effort et d’un peu de sacrifice. Réussir dans sa vie est rarement le fruit d’un miracle ou d’un cadeau céleste. C’est généralement le fruit d’un travail « .
 
Le discours d’Edouard Fritch : 

Kenny Liaut, major de la promotion de l’ECT

infos coronavirus

Retour sur une année de Covid en Polynésie

L’année dernière à la même période, la Polynésie était confinée. Un mauvais souvenir marquant le début d’une crise sanitaire et économique due à la Covid-19. Des premiers cas au compte-gouttes, puis la flambée, jusqu’au contrôle de l’épidémie depuis fin décembre, le Dr Henri-Pierre Mallet revient avec nous sur cette année difficile.