fbpx
dimanche 23 février 2020
A VOIR

|

Réforme de la concurrence : Jacques Mérot fustige le projet du gouvernement

Publié le

Publié le 28/02/2018 à 15:47 - Mise à jour le 28/02/2018 à 15:47
Lecture < 1 min.

Jacques Mérot est sorti de sa réserve. Comme le révèle Radio 1, le président de l’Autorité polynésienne de la concurrence (APC) a transmis un courrier aux élus de la commission économique de l’assemblée de Polynésie française (AFP) dans lequel il critique la réforme du code de la concurrence, souhaitée par le gouvernement.

Les représentants de l’APF doivent l’étudier ce jeudi.  

Selon Radio 1, dans cette note de 22 pages, le président souligne un projet de réforme qui porte « atteinte à l’indépendance de l’autorité » et qui prive « l’autorité des outils de lutte contre la vie chère. »

Pour Jacques Mérot, qui ne s’est jamais exprimé en public sur le projet du gouvernement, le texte en l’état « est très incomplet. » Le président indique que ce sont les consommateurs, et en particulier « les plus démunis » qui vont pâtir des futures dispositions si elles sont mises en œuvre.

Rédaction web

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

L’audiovisuel, un secteur qui séduit les jeunes

Ils sont graphistes, cadreurs, réalisateurs ou beatmakers. Avec la généralisation des smartphones et du numérique, les métiers de l’audiovisuel attirent de plus en plus de jeunes. Faute d’école spécialisée au fenua, ils sont nombreux à se former sur le tas. Comment font-ils pour s’en sortir et se faire une place sur un marché restreint ? Eléments de réponse.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Le fabuleux destin de ETO

La représentation de l'artiste au chapeau de pae 'ore affichait complet hier soir au grand théâtre. Plus de deux heures de show accompagné notamment de l’école de danse Tauariki, et de la chorale Tahiti Choir School. Pour son tout premier concert, ETO a conquis le cœur du public.

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV

X