jeudi 25 février 2021
A VOIR

|

Recensement des sinistrés: Difficile de tricher

Publié le

Publié le 27/01/2017 à 13:58 - Mise à jour le 27/01/2017 à 13:58
Lecture < 1 min.

Depuis lundi la police municipale de Papeete a reçu près d’une centaine de sinistrés venues remplir une demande d’aide. Mais elle ne délivre pas ses aides directement.
 
Ce que nous explique Roger Lamy, directeur de la police municipale de Papeete. « On recense tous les occupants, un policier municipal se rend sur place pour constater, puis nous émettons une attestation que nous remettons aux Affaires Sociales de la mairie. »
 
Une fois cette première étape remplie, les agents des services sociaux se rendent également sur place pour s’entretenir avec les familles afin de déterminer leurs besoins. Mais là encore les familles n’obtiennent pas d’aide directe.
 
Heitiare Vaiho, directrice des Affaires Sociales de la mairie de Papeete nous le confirme. « On ne délivre pas de bon. On délivre une attestation de sinistre que l’on remet aux sinistrés et ceux-ci se présentent ensuite soit aux Affaires Sociales, si ils sont au régime du Rspf, donc sans emploi, ou soit à la CPS si ils sont salariés ou retraités. Et ce sont des deux structures qui gèrent l’aide qu’ils vont accorder. »
 
Et les familles ne peuvent bénéficier pour le moment que de deux types d’aides, des bons alimentaires ou des bons pour acheter des vêtements. Pour les équipements de maison il faudra attendre les fonds d’aides spéciaux du Pays et de l’Etat.
 

Rédaction Web avec Sam Teinaore

infos coronavirus