A VOIR

|

Raraka : bientôt l’électricité pour tous

Publié le

À Raraka, où l'électricité est un bien rare, les habitants accueillent avec enthousiasme la toute première centrale électrique. Pour cet îlot où seule une poignée de groupes électrogènes éclaire la nuit, c'est un véritable gain de confort.

Publié le 21/01/2022 à 17:00 - Mise à jour le 21/01/2022 à 17:38
Lecture 2 minutes

À Raraka, où l'électricité est un bien rare, les habitants accueillent avec enthousiasme la toute première centrale électrique. Pour cet îlot où seule une poignée de groupes électrogènes éclaire la nuit, c'est un véritable gain de confort.

Petite révolution pour Raraka, cet atoll des Tuamotu et commune associée de Fakarava. Les quelques 70 habitants de l’île vont enfin accueillir leur première centrale électrique.

Le maire délégué de Raraka, Yvonnick Tapi, se réjouit de l’installation prochaine d’une centrale électrique. Un confort non négligeable pour ses administrés (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)

Jusqu’à présent, chaque foyer s’alimentait en électricité comme il le pouvait, grâce à quelques groupes électrogènes et panneaux solaires : “la plupart des maisons de Raraka fonctionnent au groupe électrogène. Et vu les dépenses par mois, c’est astronomique. Nous sommes obligés de prendre deux futs de gasoil ou d’essence. On est pratiquement à 60 000 Fcfp par mois et par foyer”, détaille le maire délégué de Raraka, Yvonnick Tapi.

Lire aussi : Raraka : lumière sur ce petit atoll des Tuamotu

Pour bénéficier de l’électricité, la plupart des foyers utilise des groupes électrogènes alimentés en gasoil ou en essence, ce qui engendre des coûts importants pour les habitants. Grâce à la première centrale électrique de l’île, l’électricité sera bientôt accessible à tous et à moindre coût (crédit photo : archives Tahiti Nui Télévision)

Les travaux de réalisation de la centrale ont débuté jeudi et devraient durer 6 mois. Un chantier dont le coût s’élève à près de 73 millions de Fcfp, financé par le Pays et la commune. Les 56 foyers de Raraka pourront enfin être alimentés en électricité. Une ressource commune dans les îles les plus peuplées du fenua mais une véritable innovation pour cet atoll loin du tumulte de Papeete : “pour le confort, ce n’est pas évident d’avoir des lampes frontales pour manger. Du jour au lendemain, on passe à l’électricité 24 heures sur 24, c’est un véritable confort. Ça va changer la vie de la population”, se réjouit le maire délégué.