mercredi 21 avril 2021
A VOIR

|

Rangiroa : William et ses graines de tamanu

Publié le

Sur l'atoll de Rangiroa, aux Tuamotu, William cultive et sèche le tamanu. Il a passé de nombreuses années à décortiquer ces noix à la main, avant de s'équiper il y a deux ans d'une machine qui lui facilite le travail.

Publié le 02/12/2020 à 8:59 - Mise à jour le 02/12/2020 à 8:59
Lecture < 1 min.

Sur l'atoll de Rangiroa, aux Tuamotu, William cultive et sèche le tamanu. Il a passé de nombreuses années à décortiquer ces noix à la main, avant de s'équiper il y a deux ans d'une machine qui lui facilite le travail.

De l’huile, des crèmes ou encore du savon, voici tout ce que réalise William de Tiputa avec ses graines de Tamanu. Depuis 2010, William travaille avec des laboratoires de Tahiti qui lui commandent des graines séchées de Tamanu. Une préparation qui dure plus de 7 semaines.

« J’ai deux modèles de graines, une qui peut mettre 7 à 8 semaines pour sécher au soleil ; et une autre avec laquelle on gagne un peu de temps en ne laissant que 4 semaines au soleil », explique William.

Pour obtenir une graine de qualité, il faut sécher une première fois le tamanu, puis passer à la phase la plus laborieuse : le décorticage de la noix. Pendant plus de 7 ans, William a utilisé le marteau et s’est armé de courage pour retirer une par une ces fameuses graines.

« Je pouvais décortiquer jusqu’à 2 sacs par jour, ça dépendait du mental, sourit William. Au début c’est facile, mais au fur et à mesure, ça devient dur. Là avec la machine, ça va vite, en 5 minutes j’ai un sac rempli. »

Depuis 2018, William est passé à la vitesse supérieure. Grâce à sa machine, en 5 minutes il effectue le travail de toute une journée. Un gain de temps considérable pour ce natif de Tiputa qui fait travailler une dizaine de familles depuis 10 ans.

infos coronavirus