mardi 1 décembre 2020
A VOIR

|

Raiatea : un hébergement dédié aux cas positifs

Publié le

La commune de Uturoa a armé son PC crise Covid-19 jeudi dernier. Parmi les préconisations demandées par le bureau de veille sanitaire : la mise en place d’un hébergement dédié aux personnes Covid+. Celui de Uturoa est opérationnel.

Publié le 31/08/2020 à 16:47 - Mise à jour le 31/08/2020 à 16:49
Lecture < 1 min.

La commune de Uturoa a armé son PC crise Covid-19 jeudi dernier. Parmi les préconisations demandées par le bureau de veille sanitaire : la mise en place d’un hébergement dédié aux personnes Covid+. Celui de Uturoa est opérationnel.

C’est une salle paroissiale toute équipée, située dans la vallée d’Apooiti qui a été retenue par le PC crise de Uturoa pour accueillir les personnes atteintes de covid-19. 25 personnes peuvent être hébergées selon les conditions établies par le bureau de veille sanitaire : « Le premier critère c’était de trouver un site qui ne soit pas trop éloigné du centre médical. C’était une des prérogatives du médecin. Et aussi un site qui pouvait accueillir à peu près 25 personnes. Tavana Matahi a tout de suite dit qu’il fallait anticiper, préparer ce site pour qu’il soit opérationnel au moment où on en aura besoin », explique Doris Hart, adjointe au maire de Uturoa.

Loger ici n’est pas une obligation pour les porteurs du virus. Cette structure est mise en place pour les malades dont les conditions d’isolement ne sont pas favorables à domicile. « C’est-à-dire qu’il n’y a pas de pièce pour les isoler, pas ce qu’il faut pour protéger le reste de la famille. Ce sont ces personnes-là qui seront amenées ici. Il n’y a pas d’obligation. Ce sont les services de santé, taote Beylier, qui prend la décision de les amener ici. La décision est toujours prise par rapport aux conditions familiales. »

Afin de contrôler le bon fonctionnement du confinement, une surveillance sera mise en place. Le séjour du malade est pour le moment, entièrement à la charge de la commune. Pour rappel, 6 cas ont été déclarés depuis le 20 août dernier à Raiatea dont 2 à Uturoa.

infos coronavirus