lundi 25 janvier 2021
A VOIR

|

Raiatea : stériliser pour éviter la surpopulation d’animaux errants

Publié le

L’association Raiatea Animara sensibilise la population aux problèmes liés à la surpopulation animale. La commune de Uturoa lui a octroyé une subvention de 600 000 Fcfp. Une dotation qui a permis la réalisation d’une campagne de stérilisation. Le but à long terme, est d’arriver à endiguer le problème de divagation. Mais pour y arriver, les administrés doivent également contribuer aux efforts…

Publié le 05/12/2020 à 10:08 - Mise à jour le 06/12/2020 à 9:55
Lecture 2 minutes

L’association Raiatea Animara sensibilise la population aux problèmes liés à la surpopulation animale. La commune de Uturoa lui a octroyé une subvention de 600 000 Fcfp. Une dotation qui a permis la réalisation d’une campagne de stérilisation. Le but à long terme, est d’arriver à endiguer le problème de divagation. Mais pour y arriver, les administrés doivent également contribuer aux efforts…

Ils sont de plus en plus nombreux chaque année : des animaux errants, beaucoup de divagants également. Des chiens mais surtout des chats, souvent abandonnés par des propriétaires peu scrupuleux. Dans la circonscription de Uturoa, on n’en dénombre pas moins d’une centaine. Pour faire face à cette situation, l’Association Raiatea Animara encourage la population à faire stériliser leurs animaux… « On essaie de leur faire passer le message que la stérilisation est bénéfique pour leur animal et pour eux-mêmes. Donc on se doit de les accompagner du début jusqu’à la fin », explique Audrey Monjol-Delphine, présidente de l’association.

Une démarche soutenue par la commune de Uturoa : une subvention de 600 000 Fcfp a été accordée à l’association pour financer sa campagne de stérilisation : « Ça peut générer des accidents, notamment des accidents de la route, d’autres accidents corporels. Il y a aussi la question de la biodiversité. En régulant le nombre de chats, ça permettra d’épargner la biodiversité de l’île.« 

« Nous avons tenu à aider cette association parce qu’elle règle beaucoup de problèmes de surpopulation animale. Nous avons remarqué dans la ville, qu’il y avait une baisse du nombre de chiens errants », souligne le maire de Uturoa, Matahi Brotherson.

Avec cette aide financière, et le partenariat avec le cabinet vétérinaire de Uturoa, 30 chiens et chats ont d’ores et déjà été stérilisés : « Les gens prennent rendez-vous avec Audrey de l’association, prennent une adhésion, règlent avec Audrey et moi je n’interviens qu’à la fin, en tant que prestataire de service, pour faire la stérilisation. Elle rentre le matin entre 7h30 et 8 heures, elle est opérée en fin de matinée, et puis elle se réveille tranquillement avec moi. Elle sera rendue en fin d’après-midi vers 15h30, 16 heures où elle rentrera chez elle », détaille Fabien Lecomte, vétérinaire.

Résultat des courses : une facture allégée et l’assurance de limiter la prolifération. La commune souhaite également investir dans un refuge.

infos coronavirus