vendredi 29 mai 2020
A VOIR

|

Raiatea passe au stade de la répression

Publié le

Malgré le confinement, les usagers de la route étaient encore trop nombreux à circuler lundi à Raiatea et ce malgré les contrôles mis en place à chaque entrée de la ville. Face à ce constat, les autorités ont décidé de verbaliser les contrevenants.

Publié le 24/03/2020 à 8:39 - Mise à jour le 24/03/2020 à 9:41
Lecture < 1 min.

Malgré le confinement, les usagers de la route étaient encore trop nombreux à circuler lundi à Raiatea et ce malgré les contrôles mis en place à chaque entrée de la ville. Face à ce constat, les autorités ont décidé de verbaliser les contrevenants.

6h30 lundi matin : les mutoi et la gendarmerie sont en poste à chaque entrée de la ville de Uturoa. Véhicules, deux roues, passants… tous les usagers de la route sont contrôlés. En l’espace d’une heure, on dénombre déjà une centaine de véhicules à chaque poste de contrôle. « La plupart sont munis du document. Mais le document date d’hier ou d’avant-hier. Le document n’est pas actualisé à ce jour donc on est toujours en train de faire de la pédagogie avec ces personnes. Ceux qui n’ont pas les formulaires, on leur remet le formulaire pour qu’ils remplissent, pour que leur situation soit régularisée. Je pense qu’il y a encore des personnes qui ne sont pas assez sensibles à ce que nous vivons en ce moment », estime Tyron Tauroa, Chef de brigade police de Uturoa.

La majorité des passants sont munis d’une attestation de sortie. Raisons médicales, professionnelles ou pour faire des courses, les motifs sont multiples… Quant aux autres, dépourvu du précieux sésame, ils doivent rebrousser chemin : « On leur demande de repartir et de revenir avec le document rempli. »

A 15 heures, les autorités passent au stade de la répression. Les ordres doivent être respectés. « Les personnes qui ne seront pas munies du justificatif de sortie seront sanctionnées. En euros l’amende est de 38 euros donc ça fait environ 3500 Fcfp. Pour qu’i y ait une cohérence de travail, il faudrait qu’il y ait une cohérence de travail, il faudrait que toutes les polices de Raiatea fassent de même. »

Finie la phase pédagogique : les premières amendes ont été données aux contrevenants qui ne respectent pas les consignes du confinement. Par ce moyen, les autorités veulent freiner le flux encore trop important de personnes sur la voie publique.

infos coronavirus

Sur les traces de l’empreinte carbone

L’empreinte carbone, on en parle beaucoup, mais de quoi s’agit-il exactement ? Un Polynésien émet en moyenne 3,8 tonnes de CO2 par an. Une empreinte en dessous de la moyenne nationale, mais qui ne vise pour l’instant que nos émissions directes. C’est-à-dire, sans tenir compte de l’acheminement des énergies fossiles. Or, loin de tout, la Polynésie affiche une très forte consommation d’hydrocarbures, notamment pour le transport terrestre, principal émetteur de gaz à effet de serre.

Taxer le sucre est-il efficace ?

Sodas, sirops, confitures, gelées et autres biscuits : plus aucun produit sucré n’échappe à la "taxe de consommation pour la prévention" sur le sucre. Même pas les importateurs, contraints de la répercuter sur les prix de vente. Applicable depuis le 1er janvier sur les jus de fruits et légumes avec sucres ajoutés, ou édulcorants de synthèse, cette taxe entend ainsi ratisser plus large. Mais pour l’association des diététiciens de Polynésie française, elle ne suffira pas à faire reculer l’obésité.

Coronavirus : le CHPF prêt à faire face

Il ne circule pas sur le territoire, mais les acteurs de santé se tiennent prêt à le recevoir. Rodé à l’exercice des épidémies, le CHPF nous a ouvert ses portes. Quel est le circuit pour un éventuel cas suspect et comment le patient est-il pris en charge si la contamination est confirmée ?

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

Où jeter les masques pour limiter la pollution ? Que...

La crise du Covid-19 entraîne avec elle de nouveaux comportements et surtout de nouveaux déchets tels que les gants en latex, les masques de protection... Jetables, oui, mais n'importe comment et n'importe où, non. Quant aux masques en tissu, plutôt que de les jeter, et si on leur donnait une nouvelle vie ?

Bac 2020 : l’oral de français annulé, le contrôle...

Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a annoncé jeudi qu'il n'y aurait pas cette année d'épreuve orale de bac de français pour les lycéens de Première. Comme pour les autres épreuves du bac 2020, le français sera noté en fonction du contrôle continu pour les 2 008 élèves de Première en Polynésie.

Un jardin d’Éden à Rurutu

Yves et Hélène Gentillhomme font découvrir leur jardin secret qu'il ont mis plus de 15 ans à créer. Chaque matin, le couple se réveille dans son jardin d'Éden, caché au fin fond de la Polynésie...

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV