jeudi 23 septembre 2021
A VOIR

|

Raiatea : pas de crise pour l’industrie navale

Publié le

A Raiatea, l’industrie navale a le vent en poupe. La société Raiatea Marine vient de sortir sa toute dernière création en terme de transport touristique lagonaire : une pirogue double de 52 places, entièrement fabriquée par une équipe locale.

Publié le 01/08/2021 à 16:27 - Mise à jour le 01/08/2021 à 16:27
Lecture < 1 min.

A Raiatea, l’industrie navale a le vent en poupe. La société Raiatea Marine vient de sortir sa toute dernière création en terme de transport touristique lagonaire : une pirogue double de 52 places, entièrement fabriquée par une équipe locale.

Vaka 42D est le nouveau-né de la série : un catamaran de 42 pieds et de 7 mètres de large, propulsé par deux moteurs de 300 chevaux. C’est un bijou des mers de 8,5 tonnes, fabriqué de A à Z par une équipe locale. Fier de sa réalisation, Dominique Goche démontre une fois de plus que la Polynésie a la capacité de produire localement, même dans une conjoncture difficile.

“Il est issu totalement de nos ateliers. On est parti de nos vaka traditionnels que l’on produit, qu’on connaît bien maintenant, pour sortir un catamaran. Je tiens vraiment à garder l’ADN polynésienne dans mes constructions […] C’est un navire classé aujourd’hui, ça a été un beau défi de le livrer aujourd’hui”, explique Dominique Goche.

Homologuée pour transporter jusqu’à 52 passagers, le bolide aux motifs polynésiens offre une conduite irréprochable et peut monter jusqu’à 27 nœuds. La plateforme supérieure peut accueillir près d’une dizaine de personnes, l’embarcation dispose également d’un minibar et d’un WC. Ces sièges entièrement déplaçables permettent à son propriétaire d’adapter l’habitacle selon l’activité choisie.

“C’est un beau bateau, un beau produit. Ca complète notre flottille. Avant, on avait des petites unités de 12 ou 30 places, et maintenant on a de grosses unités de 50 places. On pourra répondre aux demandes de paquebots, aux anniversaires, aux mariages. Comme Huahine n’a pas de route, c’est un très bel outil pour voir Huahine par la mer”, se réjouit le propriétaire de la pirogue, Marc Garnier.

Coup de l’investissement : environ 40 millions de Fcfp. Vaka 42D semble avoir un avenir prometteur. Plusieurs commandes sont déjà en attente…

Rédigé par

infos coronavirus