samedi 18 septembre 2021
A VOIR

|

Raiatea : la construction d’une pirogue double suscite des vocations

Publié le

À Raiatea, le projet de construction d'une pirogue double destinée à être exposée à Papeete suscite des vocations. Il a donné la chance à 20 jeunes apprentis en contrat CAE de se former au métier de constructeur, mais pas seulement…

Publié le 06/02/2021 à 15:59 - Mise à jour le 06/02/2021 à 16:00
Lecture 2 minutes

À Raiatea, le projet de construction d'une pirogue double destinée à être exposée à Papeete suscite des vocations. Il a donné la chance à 20 jeunes apprentis en contrat CAE de se former au métier de constructeur, mais pas seulement…

C’est dans un hangar de la commune de Taputapuatea que John Rere s’est installé pour réaliser son projet : construire une pirogue double de 18 mètres, un “vaa tau’ati” à l’identique des premières pirogues traditionnelles.

“C’est une réplique exacte, explique-t-il. On a eu la chance de pouvoir récupérer un plan qui a été dessiné en 1769 par James Cook à son premier passage en Polynésie et c’est la réplique exacte. La pirogue faisait 22 mètres, donc on la réduite un peu en gardant les proportions.”

John Rere, le constructeur. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Ce chantier basé sur la transmission du savoir-faire polynésien suscite de nombreuses vocations. La construction de va’a, la fabrication de ukulele, la réparation… 20 adolescents et jeunes adultes accompagnent John dans ce projet.

“Au tout début, je ne savais pas faire de pirogue, confie Milton Brodien, stagiaire en formation CAE. Je n’ai jamais travaillé dans ce domaine-là, la construction navale. Ça m’a beaucoup apporté et peut-être que, par la suite, je vais créer une entreprise.” 

“Ça m’enrichie et grâce à cette formation, j’ai appris à couper du bois, à dessiner des gabarits, à coller, détaille Hamoura Mama, une autre stagiaire en formation CAE. Et puis je pense monter mon entreprise après.”

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

Pour des raisons administratives, la pirogue sera transportée en cargo jusqu’à son lieu d’exposition à Papeete. Les travaux devraient prendre fin d’ici le mois de juin.

“Si on avait tous les éléments en main, on pourrait terminer d’ici deux mois pratiquement, indique John Rere. Mais malheureusement, on a du bois qui doit sécher pour la couverture de cette pirogue. C’est du falcata que l’on a débité déjà il y a deux-trois mois. Et donc on finirait je pense facilement au mois de juin, vers la mi-juin.”

Séduite par la qualité des pirogues, la commune a passé commande pour des modèles réduits qui serviront à la remontée de la rivière de Faaroa ainsi qu’à des promenades lagonnaires. La construction d’une pirogue de 28 mètres est également à l’étude. Mais cette fois-ci pour naviguer à l’intérieur du triangle polynésien.

Rédigé par

infos coronavirus