vendredi 25 septembre 2020
A VOIR

|

Raiatea : des habitants de Tepua sommés d’évacuer la zone

Publié le

Des habitants de Tepua, à Raiatea, sont sommés une fois de plus d’évacuer leur domicile. En cause, un pan de montagne menace de s’effondrer à tout moment sur les habitations de la zone. Un problème qui ne date pourtant pas d’hier, puisque l’alerte avait été donnée en 2016.

Publié le 23/02/2020 à 17:10 - Mise à jour le 23/02/2020 à 17:07
Lecture 2 minutes

Des habitants de Tepua, à Raiatea, sont sommés une fois de plus d’évacuer leur domicile. En cause, un pan de montagne menace de s’effondrer à tout moment sur les habitations de la zone. Un problème qui ne date pourtant pas d’hier, puisque l’alerte avait été donnée en 2016.

Par arrêté municipal datant du 7 février 2020, la commune de Uturoa ordonne l’évacuation temporaire de quatre propriétés, dont un commerce, à Tepua. En cause : un pan de montagne menace de s’effondrer sur les habitations en contre-bas. C’est la deuxième fois que la commune somme les habitants de quitter la zone.

« En 2016, la commune a été alertée sur une amorce d’éboulement à Tepua, explique Tyron Taurua, chef de la police municipale de Uturoa. Donc la commune a pris les mesures immédiates en évacuant la première maison d’habitation qui se trouve au pied de cette montagne. Cette famille est sortie dans l’immédiat. Au deuxième semestre 2019, le géologue nous a de nouveau alertés sur une mesure d’élargissement nouvelle de la zone à sécuriser. Nous avons reçu ce rapport au mois de janvier, nous avons pris des arrêtés pour demander aux personnes d’évacuer. Dans cette zone nouvellement élargie sont concernées trois maisons d’habitation et un commerce. »

Si une des familles concernées par cette évacuation a déjà quitté les lieux en 2016, les autres, elles, ont décidé de contester cet arrêté. Problème de relogement et manque de visibilité sont les principales causes de leur refus.

André Taurua. (crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

« Il n’y a aucune réponse de la part du géologue quant à la durée de cette évacuation, indique André Taurua, un des riverains concernés par l’arrêté. On rentre chez nous après la pluie ? une semaine ou deux semaines après ? Il n’a pas su nous répondre. Où voulez-vous qu’on aille ? On reste chez nous. Si je dois mourir ici, ce serait sur leur conscience. »

Selon lui, un simple déblaiement serait la solution au problème. « C’est une terrasse qui a été faite mais au lieu de retirer la terre, ils ont juste poussé en bas, explique-t-il. Donc 20 ans après, ça risque de partir. Si on laisse comme ça, c’est dangereux, il faut retirer cette terre. Mais maintenant, qui va payer ? »

(crédit photo : Tahiti Nui Télévision)

La boutique de meuble, elle, est fermée. Et elle le restera jusqu’à ce que tout danger soit écarté. Un manque à gagner pour les gérants de cette petite entreprise qui viennent de réceptionner de la marchandise.

Selon le maire, la commune serait en train de chercher un local où loger cette entreprise le temps des travaux. Pour les réfractaires, l’article 2 de l’arrêté stipule que la commune se décharge de toute responsabilité en cas d’éboulement.

infos coronavirus

Moorea : une reprise touristique plutôt timide, la clientèle locale limite la casse

Depuis le 15 juillet dernier, le pays a réouvert les vols internationaux, une ouverture très attendue du secteur touristique durement touché par le confinement. Et après un peu plus de deux mois d’activité force est de constater que la reprise est plutôt timide du côté de Moorea, c’est la proximité avec Tahiti qui sauve quelque peu les meubles...

Le CHPF a commandé des tablettes connectées pour les patients atteints de Covid-19

Jacques Raynal, ministre de la Santé, a annoncé ce jeudi matin lors de la séance de la session budgétaire à l'Assemblée de la Polynésie française, que le CHPF avait commandé des tablettes connectées à destination des patients atteints du Covid-19 afin de faciliter le lien numérique avec leurs proches.

Télétravail : un projet de loi présenté aux partenaires sociaux le 2 octobre

Dans une réponse à Virginie Bruant en séance à l'assemblée de la Polynésie, la ministre du Travail Nicole Bouteau, a annoncé qu'un projet de loi sur le télétravail a été formalisé.

Toute l’actualité de Polynésie française et d’ailleurs en direct et en continu.

Contactez le standard
Contactez la régie pub

NEWSLETTER

Recevez l'actualité de la Polynésie, les temps forts de vos programmes et les jeux dans votre boîte mail.

CONTACTEZ LA Rédaction

Tel : +689 40 47 36 15 / Fax : +689 40 47 36 09
Numéro d’urgence : +689 87 78 14 01
Email : [email protected]

TNTV dans les îles
Tel : +689 40 60 00 75 / Fax : +689 40 60 00 76
Email : [email protected] / [email protected]

les articles de la semaine

catégories populaires

Suivez-nous

Abonnez-vous à nos réseaux sociaux

Téléchargez l’application TNTV