jeudi 6 mai 2021
A VOIR

|

Raiatea apprécie l’allègement du confinement

Publié le

Ce lundi matin à Raiatea, plusieurs commerçants de la ville ont repris leur activité professionnelle. Un allègement du confinement qu'ils apprécient, mais le constat est là : les clients se font rare.

Publié le 20/04/2020 à 17:28 - Mise à jour le 20/04/2020 à 17:29
Lecture < 1 min.

Ce lundi matin à Raiatea, plusieurs commerçants de la ville ont repris leur activité professionnelle. Un allègement du confinement qu'ils apprécient, mais le constat est là : les clients se font rare.

L’allègement du confinement est effectif depuis ce lundi matin à Raiatea. Cet assouplissement permet de faciliter la vie sociale et économique, une aubaine pour les entreprises dont les rideaux sont restés fermés près d’un mois. Mais tous le savent, le retour à la normale est encore loin.

« Il ne faut pas s’attendre à ce qu’on reprenne une activité normale par rapport à la période avant le confinement. Nous nous attendons à une reprise progressive », confie Valentin Chaussoy, le gérant d’une boutique de linge.

« On espère que ça va faire revenir les clients, on croise les doigts, souffle de son côté Teriitua Lorfevre, employé dans un snack de la ville. C’est le premier jour, on ne peut pas vraiment savoir s’ils vont revenir ou pas. »

Le marché de Uturoa reste lui fermé aux maraîchers et aux pêcheurs jusqu’à nouvel ordre. Malgré la reprise partielle, seul un commerce sur trois est ouvert. L’impact du confinement est conséquent.

Uturoa retrouve peu à peu une certaine liberté de mouvement, les attestations de déplacement n’étant plus nécessaires. Ce qui réjouit Tauea, un habitant de Uturoa : « On peut enfin aller facilement se balader en ville sans avoir des papiers à signer. Ça fait du bien de revoir la ville animée. »

Attention tout de même à ne pas confondre déconfinement et allègement du confinement. Cet assouplissement est provisoire, « le confinement n’est pas levé », a rappelé le président du Pays. Si un problème apparaissait, des mesures strictes s’appliqueraient à nouveau.

infos coronavirus