lundi 29 novembre 2021
A VOIR

|

Raiatea : 18 porteurs de projets agricoles en formation

Publié le

À Raiatea, 18 porteurs de projets dans l’agriculture sont en formation depuis le 3 mai dernier. Cette formation d’accompagnement à l’installation agricole rémunérée est dispensée par le CFPPA de Opunohu, à Moorea. L’objectif est de préparer au mieux les stagiaires à la mise en place d’un fa'a'apu et à gérer l'aspect économique.

Publié le 29/06/2021 à 15:05 - Mise à jour le 29/06/2021 à 15:08
Lecture < 1 min.

À Raiatea, 18 porteurs de projets dans l’agriculture sont en formation depuis le 3 mai dernier. Cette formation d’accompagnement à l’installation agricole rémunérée est dispensée par le CFPPA de Opunohu, à Moorea. L’objectif est de préparer au mieux les stagiaires à la mise en place d’un fa'a'apu et à gérer l'aspect économique.

Ils sont 18 stagiaires retenus pour cette formation d’accompagnement à l’installation agricole. Tous sont porteurs d’un projet agricole en horticulture, maraîchage, sylviculture et autres, avec une dominante pour l’agriculture biologique.

“Le point d’orgue de cette formation, c’est sur le projet qu’ils nous décrivent lors de leur inscription, explique Larry Taaroarii Deane, formateur au CFPPA de Moorea. On essaie de mettre en avant l’originalité du projet, notamment pour la transformation des produits, voire cette aspiration à faire de l’agriculture biologique.”

La plupart des stagiaires ont des notions dans le domaine agricole. Ce stage leur permettra d’en apprendre plus sur le sujet. Sur les 52 semaines de stage, 11 seront consacrées à de la formation théorique, 6 aux travaux personnels et à l’accompagnement individuel. 35 seront dédiées à une immersion dans une exploitation agricole ciblée.

“J’avais quelques notions en apiculture parce que ma copine pratiquait déjà l’apiculture depuis 2 ans, confie Vaianuanua, l’un des stagiaires. Je suis venu à cette formation pour compléter ce que je ne sais pas au niveau de l’apiculture et tout ce qui est comptabilité de mon entreprise.”

“Le but est de l’accompagner pour qu’après lui puisse à son tour lancer son exploitation de la meilleure façon possible. Qu’il ait déjà vu un peu toute l’entreprise dans sa globalité, pas que les ruches, indique Kévin Jestin, son maître de stage. C’est pour les aider aussi à éviter qu’ils refassent des bêtises que nous on a peut-être déjà fait. Donc leur éviter ça et qu’ils puissent avancer un petit peu plus vite et mieux.”

À l’issue de cette formation, les stagiaires devront être capables de mettre en place une exploitation agricole rentable et durable.

infos coronavirus