lundi 18 octobre 2021
A VOIR

|

Quel taux de vaccination chez le personnel soignant ?

Publié le

Alors que le gouvernement a lancé une campagne massive de vaccination, il est difficile de savoir quel est le taux de personnel soignant ayant adhéré à l'opération. Le président Edouard Fritch parlait d'un taux de 34% à l'hôpital de Taaone, mais la plateforme covid ne peut fournir de chiffre exact.

Publié le 18/03/2021 à 9:44 - Mise à jour le 18/03/2021 à 9:44
Lecture 2 minutes

Alors que le gouvernement a lancé une campagne massive de vaccination, il est difficile de savoir quel est le taux de personnel soignant ayant adhéré à l'opération. Le président Edouard Fritch parlait d'un taux de 34% à l'hôpital de Taaone, mais la plateforme covid ne peut fournir de chiffre exact.

Le président Fritch a évoqué dans un discours un taux de vaccination du personnel soignant en Polynésie allant de 34 à 77%. Une semaine après, c’est le parcours du combattant pour obtenir une confirmation de ces derniers. Contestés un moment par des représentant syndicaux qui ne comprenaient pas le calcul des effectifs, notamment à l’hôpital de Taaone, le Pays ne peut aujourd’hui donner des chiffres précis. Des raisons techniques et informatiques seraient évoquées. Étonnant quand on sait que ce personnel faisait partie des populations prioritaires.

“Le taux exact, on ne l’a pas, parce que c’est très difficile à recueillir statistiquement, a expliqué le Dr Pierre-Henri Mallet, mercredi à l’occasion d’un point presse santé. On a un outil de suivi des vaccins informatique, c’est quelque chose en ligne, mais c’est très lourd. Il faut qu’il soit bien rempli pour pouvoir être renseigné. Donc le chiffre exact, il est prévu qu’on l’ait, mais on ne l’a pas et j’espère qu’on l’aura.”

Soucieux d’apporter une réponse, le docteur Pierre-Henri Mallet, épidémiologiste à la direction de la Santé, s’aventure à donner une tendance. “Avec les éléments que j’ai, j’ai l’impression qu’on a un relativement bon taux de vaccination, peut-être de l’ordre de 50% dans les professions médicales et paramédicales. Mais on n’a pas de chiffres exacts”, a-t-il déclaré.

Un chiffre cohérent selon nos propres recherches. Mais alors comment expliquer qu’un soignant sur 2 ne souhaite pas se faire vacciner ?

“Les professions médicales les plus informées sont plus promptes à se vacciner, celles qui le sont peut-être un peu moins, moins qualifiées, ont plus de craintes, explique l’épidémiologiste. C’est un petit peu ce que je ressens, donc il y a là aussi un travail d’information à faire. Et puis c’est l’histoire des vaccinations depuis la nuit des temps. Les mouvements sociaux et autres font que de toute façon il y aura toujours des irréductibles, quelle que soit leur profession.”

Une méfiance qui devrait être minimisée par les nouvelles études de la direction de la Santé qui consistent à dire que l’immunité collective serait atteinte aux alentours de 40% à 50% de la population. Un chiffre qui toutefois n’intègre pas les différents variants identifiés ou futurs.

Rédigé par

infos coronavirus